- Publicité-

«Hola Bamako» : Unir les peuples par la culture

15

La 4e édition du festival Hola Bamako se tiendra les 9 et 10 de ce mois d’avril au Musée national de Bamako. Rencontre musicale melting-pot, Hola Bamako (Bonjour Bamako) entend offrir cette année un programme riche et varié aux festivaliers avec la participation d’une dizaine d’artistes maliens et espagnols.

Initié en 2018 par l’Ambassade d’Espagne au Mali, Hola Bamako, en quelques éditions, s’impose comme l’une des grandes attractions sur la scène culturelle malienne grâce à sa diversité culturelle, notamment musicale des deux pays à travers la participation d’artistes maliens et espagnols. Les organisateurs ne priveront pas les amoureux d’Hola Bamako de leur plaisir cette année. Ils organisent du 9 au 10 avril prochain la 4e édition du festival.

L’annonce a été faite le 31 mars dernier à l’Ambassade d’Espagne au Mali, à la faveur d’une conférence de presse animée par Marguerita Boo Parada, première conseillère de l’Ambassadeur. Le festival Hola Bamako entend promouvoir la culture des deux pays en la faisant découvrir des deux peuples. « L’objectif du festival est de créer un cadre pour la promotion pour des synergies et des échanges culturels entre le Mali et l’Espagne et de faire de la culture un vecteur de paix et de cohésion sociale », explique la conférencière.

Evoquant les motivations ayant conduit à la création de ce festival, la conférencière dira : « L’ambassade d’Espagne organisait des activités culturelles tout au long de l’année, mais de façon éparpillée. C’est suite à cette remarque nous nous sommes dit pourquoi ne pas trouver un seul cadre où réunir toutes ces activités ? C’est la réponse à cette question qui nous a conduits à la création de ce festival ».

Cette 4e édition d’Hola Bamako soutenue par des partenaires comme la délégation de l’Union européenne au Mali, le Groupe Sodima et le thé Koutam, verra la participation d’une dizaine d’artistes maliens et espagnols. Les artistes maliens invités sont, entre autres, la diva Oumou Sangaré, Dr Keb, Anara de Tombouctou, Mama Toumani Koné, Delphine Mounkoro, Niaréla Papou, Bifenix, Mariam Ba, Mohamed Diaby, ainsi que les orchestres de l’Institut national des Arts (Ina) et du Conservatoire des arts et métiers multimédia Balla Fasséké Kouyaté de Bamako (Camm-Bfk). Du côté de l’Espagne, l’invitée est Rosario “La tremendita” qui sera accompagnée de la Bailaora Sara Calero. Le répertoire de “La Tremendita” est composé de Fantagos, Bambara, Soleas, Tangos, malaguellas, Sevillana tanguillos.

En perspective, les organisateurs motivés par l’engouement que suscite le festival auprès des deux communautés comptent, à l’avenir, délocaliser des activités du festival dans d’autres régions du pays. Ils ambitionnent également d’initier un Hola Madrid ou Hola Barcelone.

Mais en attendant, donnons-nous rendez-vous les 9 et 10 avril prochain au Musée national pour cette 4e édition qui promet d’être une belle fête culturelle.               

Youssouf KONE  

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite