Le Royaume d’Eswatini réitère son soutien à la marocanité du Sahara

38

Rabat, 06/02/2024 (MAP) – La ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Royaume d’Eswatini, Pholile Shakantu, a réitéré, mardi à Rabat, le soutien de son pays à la marocanité du Sahara.

« Le Royaume d’Eswatini considère également le plan d’autonomie présenté par le Maroc en 2007 comme unique solution » pour la résolution du différend régional autour du Sahara marocain, a indiqué Mme Shakantu, dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, en marge de la Conférence ministérielle de Haut Niveau sur les pays à revenu intermédiaire.

Elle a rappelé, à cet égard, l’ouverture en 2020 d’un consulat général du Royaume d’Eswatini à Laâyoune.

Mme Shakantu s’est, par ailleurs, réjouie de l’excellence des « relations fraternelles de longue date » existant entre les deux monarchies et les deux peuples, saluant le soutien du Maroc à son pays en matière d’octroi de bourses d’études dans la médecine, les études juridiques et d’autres spécialités techniques.

« Nous avons souligné la nécessité de hisser la coopération bilatérale à un niveau supérieur, et nous œuvrons à la tenue prochaine de la commission de commerce et de coopération avant la fin de l’année », a relevé la cheffe de la diplomatie de l’Eswatini.

La Conférence ministérielle de haut niveau sur les pays à revenu intermédiaire s’est tenue lundi et mardi à Rabat, avec la participation de 32 pays, dont de nombreux représentés au niveau ministériel, et de 23 Agences de développement des Nations Unies et autres institutions internationales et régionales.

Placée sous le thème « Solution aux défis du développement des Pays à Revenu Intermédiaire dans un monde en mutation », cette Conférence ministérielle de haut niveau s’inscrit dans le cadre de la Présidence du Royaume du Maroc du Groupe des Amis des pays à revenu intermédiaire dans le cadre des Nations Unies, qu’il assure depuis 2023, et dans la continuité de son plaidoyer en faveur des intérêts des pays en développement, sous la vision clairvoyante de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en faveur d’un multilatéralisme agissant et solidaire.

RépondreTransférerAjouter une réaction
Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite