Le Maroc, un modèle d’investissement dans le capital environnemental pour ses grands acquis dans la transition énergétique (vice-SG de l’ONU)

12

Rabat, 06/02/2024 (MAP) – Le Maroc est un modèle d’investissement dans le capital environnemental pour ses « grands » acquis réalisés dans le domaine de la transition énergétique, a affirmé, mardi à Rabat, la vice-secrétaire générale des Nations-Unies, Amina J. Mohammed.

S’exprimant lors d’une conférence de presse à l’issue de l’ouverture du Segment ministériel de la Conférence de Haut Niveau sur les pays à revenu intermédiaire, Mme J. Mohammed a indiqué que le Maroc a réalisé de grands acquis dans ce domaine, à travers le renforcement des investissements dans les initiatives climatiques, appelant à généraliser l’expérience marocaine sur le continent africain pour saisir les opportunités qui en découlent et relever les défis de développement.

A cet égard, la vice-secrétaire générale de l’ONU a mis en avant la flexibilité de l’économie marocaine et sa réponse aux crises économiques et géopolitiques mondiales, saluant le rôle agissant du Maroc dans les partenariats visant le développement des pays à revenu intermédiaire.

Elle a relevé, en ce sens, que la Conférence de haut niveau que le Royaume abrite offre un espace d’échange sur les plus importantes problématiques de financement qui compliquent la situation économique des pays à revenu intermédiaire, soulignant la nécessité de conjuguer les efforts de ces pays et renforcer leurs partenariats en vue de servir « les besoins énormes et pressants en matière de développement ».

Les travaux du Segment ministériel de la Conférence de Haut Niveau sur les pays à revenu intermédiaire se sont ouverts, mardi à Rabat, avec la participation de 32 pays et 23 Agences de développement des Nations Unies et autres institutions internationales et régionales.

Placée sous le thème « Solutions aux défis du développement des pays à revenu intermédiaire dans un monde en mutation », cette Conférence ministérielle de Haut Niveau s’inscrit dans le cadre de la présidence du Royaume du Maroc du Groupe des Amis des pays à revenu intermédiaire dans le cadre des Nations Unies, qu’il assure depuis 2023, et dans la continuité de son plaidoyer en faveur des intérêts des pays en développement, sous la vision clairvoyante de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en faveur d’un multilatéralisme agissant et solidaire.

RépondreTransférerAjouter une réaction
Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite