‘’ICI LES ORDURES, C’EST DE L’OR’’ D’HABIBOU DIAOU: Un film sur la problématique de l’assainissement à Bamako

75

La salle de conférence de l’Ispric (Institut des sciences politiques, relations internationales et communication) a servi de cadre le dimanche 7 janvier dernier, pour la projection de l’avant-première du film documentaire ‘’Ici les ordures, c’est de l’or’’ du jeune Habibou Diaou et suivi d’un échange avec les entrepreneurs évoluant dans le domaine de l’assainissement. Ce documentaire d’une quinzaine de minutes parle de la problématique de l’assainissement à Bamako.

La projection s’est déroulée en présence de Dr Moussa Thiam, ingénieur en Génie Civile et enseignant chercheur à l’ENI et à l’Université d’Ottawa, Habibou Diaou, réalisateur, ainsi que plusieurs de l’Association des élèves et étudiants des ressortissants de Gavinané (Aeerg) dans la région de Nioro du Sahel.

C’est pour apporter sa contribution dans la lutte contre l’insalubrité à Bamako que Habibou Diaou a réalisé ce film-documentaire. Ce film d’une quinzaine de minutes parle de la problématique d’assainissement tout en donnant la parole aux acteurs du secteur.

Selon le réalisateur, c’est au cours d’un forum sur l’environnement qu’il a eu l’idée de réaliser ce film afin d’informer la population sur la problématique de l’assainissement au Mali. ‘’La mauvaise gestion des déchets contamine les eaux, obstrue les canaux d’évacuation des eaux et provoque des inondations, propage des maladies, accroit les problèmes respiratoires du fait du brûlage des ordures à l’air libre, tuent des animaux et affecte le développement économique. Vu tout cela que nous avons décidé de réaliser ce film afin que les décideurs puissent réagir rapidement contre ce phénomène’’, a-t-il expliqué.

Après la projection du film, Dr Moussa Thiam, ingénieur en Génie Civile, a intervenu en parlant de ce qu’il est en train d’entreprendre pour résoudre le problème lié à des ordures. ‘’L’environnement est la priorité pour presque tous les pays et le cas du Mali n’est pas une exception. Depuis plus de dix ans, je travaille sur les déchets plastiques. Au départ, c’était en tant qu’étudiant, ensuite, j’ai fait un doctorat sur ce domaine et lorsque j’ai terminé, j’ai immédiatement commencé ma carrière d’enseignant-chercheur en génie civile avec un focus surtout ceux qui sont le recyclage des déchets plastiques pour développer des nouveaux matériaux écologiques qui peuvent être adaptés au contexte Malien. La motivation, c’est de pouvoir faire des productions scientifiques qui vont permettre de développer des matériaux écologiques à moindre coût adapter au Malien et permettre de faire de partage de savoir et de connaissance avec nos paires de la sous-région et de l’international’’, a-t-il laissé entendre.

Il a ensuite indiqué que les déchets peuvent être source des ressources pour le pays. ‘’Nous voulons créer à partir de ces déchets des ressources et ces ressources vont nous permettre de créer d’autres entreprises. En plus de cela, nous allons profiter de nos interventions dans les universités pour mettre les étudiants sur des pistes qui vont les permettre de faire des innovations’’, a-t-il conclu.

Mahamadou Traoré

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite