PROJET MAAYA JOSE (les Piliers de l’Humanisme): Une opportunité aux jeunes photographes de présenter leur créativité

13

Le Directeur des études du Conservatoire des Arts et métiers de multimédia Balla Fasséké Kouyaté, Yaya Sinayoko, a procédé le lundi 11 décembre dernier, dans la grande salle dudit conservatoire, au lancement du projet Maaya José (les Piliers de l’Humanisme). Ce projet vise à célébrer la richesse de la civilisation malienne à travers le prisme de la photographie contemporaine.

La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence d’Ousmane Goîta, coordinateur du projet Maaya José, Gaoussou Tangara, formateur et membre de GSN, Jean Michel Fickinger, formateur en photographie.

Le projet Maaya José se présente comme une exposition photographique collective qui rassemble une dizaine de jeunes photographes maliens émergents. Il vise à célébrer la richesse de la civilisation malienne à travers le prisme de la photographie contemporaine.

Selon le coordinateur, Maaya José ne se limite pas à une simple exposition. ‘’Il offre une plateforme unique aux jeunes talents pour présenter leur créativité au grand public. En parallèle, le projet sert de cadre de formation et d’échange avec des professionnels du domaine photographique, tant au Mali qu’à l’international. L’exposition, prévue en février 2024, promet d’être un évènement culturel marquant’’, a-t-il expliqué.

Parlant du thème ‘’les piliers de l’humanisme’’, il a indiqué le choix de ce thème révèle une plongée profonde dans les fondements de la société malienne. ‘’Il explore les valeurs éducatives, sociales et culturelles qui ont constitué le moteur de la civilisation malienne. A travers cette exposition, Maaya José aspire à rappeler l’importance du Maaya dans la préservation de la tradition, la promotion du brassage culturel, et la valorisation de l’émancipation de la jeunesse’’, a-t-il précisé, avant d’ajouté que le projet bénéficie de l’accompagnement de l’Union Européenne et du Réseau Kya à travers le fond d’appui aux acteurs culturels émergents, de l’Unesco, de la Maison Africaine de la photographie, du Collectif Sanou Art et Fèrè Culture.

Le directeur des études du Conservatoire des Arts et métiers de multimédia Balla Fasséké Kouyaté, a félicité les initiateurs du projet, avant de préciser que ce projet va sûrement être une aubaine pour les jeunes photographes maliens de présenter leur œuvre au public.

Il est important de souligner que le projet sera clôturé à travers un vernissage de l’exposition photo des lauréats prévu en février 2024 à la Maison Africaine de la photographie, suivi d’un mois d’exposition.

Mahamadou Traoré

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite