- Publicité-

« Bamako fait danser les mots » : ou la culture de la lecture chez les jeunes

114

L’Association culturelle, Anw Jigi Art a lancé le mardi 10 novembre dernier, à l’Institut Français de Bamako, la 2e édition de son projet Valorisation de la langue française intitulé « Bamako fait danser les mots ». Ce programme artistique visant à cultiver le gout de lecture chez les jeunes se poursuivra jusqu’en mars 2021.  

Anw Jigi Art, est une association artistique et culturelle qui intervient dans plusieurs domaines des arts notamment le théâtre et le conte. Cependant, dans sa démarche de contribuer à la promotion dès la culture notamment des métiers des arts, l’association ne cesse d’élargir son champ d’intervention avec des nouvelles initiatives comme « Bamako fait danser les mots », un concept qui vise à valoriser la langue française et cultiver le gout de la lecture chez les jeunes.

La 2e édition du concept a été officiellement lancée le mardi 10 novembre dernier à l’Institut Français du Bamako en présence des initiateurs, partenaires et des écoles participantes à cette édition. « C’est en 2019 que nous avons initié ce projet avec le programme Appui au français au Mali et l’ambassade de France au Mali. Ce projet vise à initier les jeunes écoliers à la lecture afin de développer chez eux le goût de la lecture et la fréquentation des bibliothèques. N’ayant pas de limite ni de frontière, la lecture est un pont entre les cultures, les civilisations. Elle permet de voyager et de découvrir»,  nous explique Assitan Tangara directrice artistique de l’association Anw Jigi Art. 

La démarche de cette 2e édition, à en croire, les initiateurs consiste à faire des ateliers de lecture, des spectacles et d’expositions des œuvres littéraires avec six (6) lycées de Bamako, partenaires du Pôle d’Excellence pour la Langue Française ( PELF) depuis la 1e édition et trois (3) autres nouveaux lycées publics de Bamako associés par Anw Jigi Art. Des Ateliers et diffusion des spectacles de contes dans quatre (4) écoles fondamentales et un centre artistique, des séances de lecture et des présentations de spectacles à l’Institut Français sont également inscrits au programme mensuel de cette 2e édition qui verra également la remise des livres et des attestations aux élèves participants de la 1e édition.

La cérémonie de lancement a été magnifié par des prestations artistiques dont la présentation, par Anw Jigi Art, de deux pièces de théâtre « L’enfant terrible »  et « Dites-leur» du dramaturge burbinabé Aristide Tarnagda ainsi qu’un passage de slam du groupe Agoratoire devant un public émerveillé.  

Vives les mots !

Youssouf Koné

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite