COUR SUPRêME du Mali  : Les nouveaux membres officiellement installés dans leurs fonctions 

34

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, chef de l’Etat, a présidé ce vendredi 18 août 2023, la cérémonie de prestation de serment des nouveaux membres de la Cour suprême dont le président. Cette cérémonie a eu lieu au siège de l’institution judiciaire.

Cet événement de grande envergure a enregistré la présence du Premier ministre; du président du Conseil national de transition, du représentant du ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, garde des Sceaux, des membres du gouvernement ainsi que des corps constitués.

Après avoir situé la cérémonie dans son contexte, le président de la Transition a ordonné la lecture des décrets de nomination par Mme la greffière, qui a d’abord rappelé les dispositions législatives règlementaires en vigueur avant de donner lecture de la liste des avocats généraux, des conseillers généraux et des rapporteurs généraux nommés à la Cour suprême de Bamako.

Le président du Conseil supérieur de la magistrature a ensuite invité le procureur général de la Cour suprême pour son réquisitoire. Une intervention au cours de laquelle celui-ci rappellera les articles desquelles relève cette cérémonie de prestation de serment avant de donner lecture du parcours brillant de ces nouveaux membres de l’institution judiciaire. Le procureur général a profité de cette occasion pour inviter les nouveaux magistrats au respect du devoir et de la règlementation en vigueur dans le domaine de la magistrature. Il les a surtout exhortés à plus de professionnalisme et aussi à donner l’exemple du respect des lois de leur pays. Le bâtonnier de l’Ordre des avocats a, quant à lui, invité les hauts magistrats au respect de la parole donnée. Pour ces nouveaux magistrats de la Cour suprême, l’intégrité, la probité, la délicatesse doivent guider toutes leurs actions au service de l’Etat. « La probité est l’antithèse de la corruption », a-t-il précisé avant de souligner l’importance pour le magistrat d’être loyal. Le serment fait peser sur ces nouveaux magistrats des « charges titanesques ». « Ce serment que vous allez prêter renferme la quintessence de votre profession », a-t-il conclu.

Après tous ces conseils et appels au devoir, les récipiendaires ont prêté serment devant le président de la Transition, président du Conseil supérieur de la magistrature. Celui-ci a indiqué que l’œuvre de la refondation du Mali serait un vain mot sans le concours des magistrats.                                                                              Source Présidence

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite