- Publicité-

CONSEIL DE LA FIFA : Mamoutou Touré dit Bavieux dans le gouvernement du football mondial, 15 ans après Amadou Diakité !

27

Ça y est ! Mamoutou Touré dit Bavieux (président de la Fédération malienne de football) est désormais membre du Conseil de la Fifa pour un mandat de 4 ans. Il a été élu par acclamations au compte de la Zone francophone avec le Béninois Mathurin de Chacus. Bavieux Touré devient du coup le 2e Malien à être membre du Comité exécutif de la Fifa, 15 ans après Amadou Diakité, qui a eu la chance de faire deux mandats. Il est également membre de droit du Comité exécutif de la Caf. C’était en la faveur de la 43e Assemblée générale ordinaire élective de la Confédération africaine de football (Caf) qui s’est tenue, le vendredi 12 mars 2021, à l’hôtel Sofitel de Rabat, au Maroc, en présence de Gianni Infantino, président de la Fifa. La première réunion du Conseil de la Fifa se tiendra ce vendredi 19 mars par visioconférence.

Enfin, le Mali est de retour au sein de l’instance dirigeante du football mondial, 15 ans après le départ d’Amadou Diakité. Depuis le 12 mars 2021, notre compatriote Mamoutou Touré dit Bavieux est membre du Conseil de la Fédération internationale de football association (Fifa) avec cinq autres Africains. Il a été élu par acclamations par les délégués des 54 pays membres de la Confédération africaine de football (Caf) lors de la 43e Assemblée générale ordinaire dont les travaux se sont tenus à Rabat, au Maroc, à l’Hôtel Sofitel.

L’actuel président de la Fédération malienne de football est donc le 2e Malien à siéger au sein du Conseil de la Fifa, qui est considéré comme le gouvernement du football mondial, le saint des saints en la matière. Le Conseil de la Fifa est comme le Comité exécutif de la Caf. Il a été élu au compte de la Zone francophone avec Mathurin De Chacus (président de la Fédération béninoise de football).

La Zone anglophone a également deux membres. Il s’agit du nouveau président de la Caf, Patrice Motsepe de l’Afrique du Sud et Amaju Melvin Pinnick du Nigeria. Et les deux membres de la Zone arabophone, hispanophone et lusophone sont Fouzi Lekjaa (président de la Fédération royale de football) et Hany Abo Rida de l’Egypte. Tandis que la Sierra Léonaise Isha Johannsen est désormais la représentante féminine.

L’élection de Mamoutou Touré dit Bavieux au Conseil de la Fifa est un honneur pour tout le peuple malien. Elle a été bien accueillie par les plus hautes autorités de la Transition. Et c’est comme une consécration pour l’ensemble des acteurs du football national. 

Lors de cette élection, une forte délégation conduite par le secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports, Amadou Diarra Yalcoué, a effectué le déplacement à Rabat pour apporter son soutien à Mamoutou Touré dit Bavieux. Et l’ambassadeur du Mali à Rabat, Mohamed Mahmoud Ben Labat, était visiblement très heureux de l’élection de Mamoutou Touré dit Bavieux à l’instance mondiale du football. 

« Mes chers compatriotes, je viens ce jour vous informer de mon élection au conseil de la Fifa. En intégrant le gouvernement mondial du football, je remercie le Tout-Puissant pour cette bénédiction pour moi l’enfant de Bozola. Je prie le Tout-Puissant qu’il me donne la force de servir au mieux les intérêts du football.

Je vous exhorte à me garder dans vos prières. Je remercie toutes les personnes qui m’accompagnent au quotidien: Agir Ensemble ». Propos de Mamoutou Touré dit Bavieux sur sa page Facebook pour annoncer son élection au Conseil de la Fifa.

Visiblement très heureux et ému, Mamoutou Touré dit Bavieux a également tenu à remercier les autorités de Transition, notamment le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa Ag Attaher, pour son soutien et son accompagnement. « Aujourd’hui, il y a un sentiment de satisfaction qui m’anime. Par la Grâce du Dieu et l’accompagnement de tout un chacun, nous venons d’être élu au Conseil de la Fifa à l’unanimité des membres présents et par acclamations. Cette élection est un grand signe pour les Maliens dont la présence du secrétaire général du département de la Jeunesse et des Sports en est la parfaite illustration. Lorsque nous avons commencé ce challenge, nous avons pris attache avec le ministre Mossa Ag Attaher en personne et il a tout mis en œuvre afin de nous accompagner avec ses propres moyens. Aujourd’hui, nous ne pouvons que dire merci au Bon Dieu, aux plus hautes autorités du pays et au peuple malien », soulignera-t-il.

Il précise ensuite : « Le Conseil de la Fifa est comme le gouvernement du football mondial. C’est-à-dire les grandes décisions, qui gèrent d’une manière générale, vont être prises à ce niveau. Donc, nous pensons que le Mali a une certaine expérience dans la gestion du football. Un de nos compatriotes, notamment Amadou Diakité, avait occupé ce poste. Nous pensons que nous allons tout mettre en œuvre pour être porteur de ce message qui va non seulement aider le football africain, mais également le football mondial ».

Notons que la délégation malienne était composée de quelques membres du Comité exécutif de la Fédération malienne de football, notamment Kassoum Coulibaly dit Yambox (1er vice-président) Sidi Békaye Magassa (président de la Commission centrale des arbitres) et Issiaka Diakité (président de la Commission marketing, sponsoring et télévision). Sans oublier le secrétaire général par intérim, Ibrahim Bathily et Aguibou Bah, responsable du Programme Forward de la Fifa auprès de la Fédération malienne de football. La famille Touré était aussi représentée par Baladji Touré et Amadou Touré. 

L’ancien ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, était également à ce grand rendez-vous en sa qualité de membre de la Commission gouvernance de la Fifa.

« Vous savez, nous rendons grâce à Dieu pour avoir donné l’occasion de vivre ce grand moment. C’est vrai qu’entrer à la Fifa n’est pas donnée à tout le monde, surtout que Mamoutou Touré qui vient d’être élu à la tête de la Fédération malienne de football, il y a moins de deux ans et qu’il vient également de faire cette prouesse au plus haut sommet de la hiérarchie du football mondial. Cette élection est une fierté pour nous membres de la Fémafoot et pour tous les Maliens. Cette rentrée à la Fifa doit être un tremplin qui permettra au football malien de s’imposer sur l’échiquier national, continental et mondial », a témoigné Sidi Békaye Magassa.                  

    El Hadj A.B. HAIDARA, envoyé spécial à Rabat

      

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite