PROMOTION SOCIO-ECONOMIQUE, CULTURELLE DE LA CAPITALE DU MEGUETAN : Trois jeunes apportent leur contribution avec le projet « Koulikoro-weekend »

142

Faire de la région de Koulikoro un pôle d’attraction de la jeunesse malienne, des opérateurs économiques, des partenaires et potentiels investisseurs. Tel est l’objectif d’un nouveau projet qui vient de voir le jour dans la capitale du Meguetan, dénommé Koulikoro Weekend. La signature de convention de partenariat entre les initiateurs de ce projet et les autorités communales, notamment le maire Eli Diarra, s’est déroulée la semaine dernière dans la salle de conférence de la mairie.

Koulikoro weekend, faut-il le rappeler, est un concept porté par trois jeunes qui se sont tous fait des noms dans leurs domaines d’intervention respectifs. Il s’agit de Ballody, le promoteur de l’agence Prestige Consulting, l’animateur Kassim Soumano de la Radio Liberté dit « Baroni Ba » et l’humoriste Koman Coulibaly de Yélébougou. Selon les concepteurs de « Koulikoro Weekend », ce projet est parti de l’idée, selon laquelle, la position géographique de la ville, très proche de la capitale, constitue un grand défi pour son développement économique, culturel, social. En ce sens que les principaux investisseurs ont mis le cap sur Bamako. 

« En termes de mobilité urbaine, les weekends sont généralement marqués par des flux des jeunes sur Bamako soit pour les loisirs ou pour les affaires » a noté Kassim Soumano. Pour lui, il s’agira, à travers ce projet, d’inverser cette tendance.

De ce fait, en termes d’activités, selon eux, le projet va se traduire par l’organisation de foires-expositions, tribunes de sensibilisation (Sketchs, poésie, concerts géants), activités touristiques, réalisation de publireportages sur les activités économiques menées par les femmes et les organisations socio professionnelles, des compétitions sportives.

« Nous comptons organiser la première activité dans la première semaine d’avril » a précisé Kassim Soumano qui a sollicité non seulement l’accompagnement des partenaires et aussi des hommes de médias pour que cette activité, qui doit désormais se dérouler une fois le mois, soit une réussite.

De son côté, le patron de Prestige consulting s’est félicité de la disponibilité du maire Eli Diarra qui n’a ménagé aucun effort, selon lui, pour que ce jour soit.

Quant au maire de Koulikoro, Eli Diarra, qui a donné un nouveau visage à la ville à travers des infrastructures sportives, éducatives, des feux de signalisation…il n’en demandait pas moins. A l’en croire, avec le désenclavement de la ville par l’autoroute Bamako-Koulikoro, le pont de Kayo, ce projet est venu à point nommé.

« Avec l’arrêt du train Dakar-Niger et la fermeture l’Huicoma, de telles actions ne peuvent que donner à cette ville son lustre d’antan, surtout que nous avons beaucoup de potentialités, sans tenir compte que nous aurons bientôt un hôpital de troisième référence. C’est pourquoi, la mairie ne peut qu’appuyer cette activité. Ce, afin de faire sortir nos artisans de l’ombre, de donner une bouffée d’oxygène aux opérateurs économiques, sans oublier aussi les jeunes », s’est réjoui M. le maire, Eli Diarra, tout en précisant que les festivités se tiendront au quai de Koulikoro, entretenu par la Comanav. Il a, par la même occasion, soutenu que toutes les autorités et organisations socioprofessionnelles seront impliquées afin que ce projet soit une pleine réussite.

Détail important, c’est le président de l’Assemblée nationale, Issaka Sidibé, originaire de Koulikoro, qui est sera le parrain de cette première édition.                          

 K. THERA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite