- Publicité-

INNA MAIGA, LORS DU LANCEMENT DE SON LIVRE  »PATIENT ZéRO DE LA COVID-19 AU MALI : ENFER SOCIAL ET MéDIATIQUE »: «Ecrire ce livre s’est imposé à moi comme une nécessité, une thérapie car permettant de panser mes blessures»

17

« Figuira Éditions » a organisé, le samedi 6 novembre dernier, au Mémorial Modibo Kéita, le lancement du livre « Patient zéro de la Covid-19 au Mali : Enfer social et médiatique » d’Inna Maïga. Ce récit de 115 pages en 4 chapitres parle des difficultés que l’auteure a vécues après avoir été déclarée positive à la Covid-19 en mars 2020. 

ette cérémonie de lancement s’est déroulée en présence de Mme Niaré Fatouma Kéïta, directrice de « Figuira Éditions » ; Ousmane Issoufi Maiga, ancien Premier ministre ; Bandiougou Danté, président de la Maison de la presse ; Birama Konaré, directeur de Bintily Communication ; Pr Yacouba Toloba, pneumologue au CHU de Point G ; Marcel Amadou, fils de l’auteur.

Le livre « Patient zéro de la Covid-19 au Mali : Enfer social et médiatique » d’Inna Maïga est le 17ème livre de « Figuira Éditions ». Cet ouvrage de 115 pages scindées en 4 chapitres (testée positive à la Covid-19, ma descente aux enfers commença ; Pavillon Covid-19 de l’hôpital du Point G ; Mon droit de réponse ; Procès contre les diffamateurs) décrit le calvaire de l’auteure après avoir été déclarée positive à la Covid-19 en mars 2020. 

Selon l’auteure, cette parution représente le combat de la vie. « Un combat qu’on m’a imposé et devant lequel je serai là, debout comme un tronc jusqu’à mon dernier souffle. Il est temps que les individus malintentionnés cessent de dénigrer, diffamer et de porter atteinte à la dignité humaine des citoyens sur les réseaux sociaux. L’idée d’écrire ce livre m’est venue parce qu’il me fallait soigner des blessures.

De façon générale, je suis quelqu’un qui aime beaucoup écrire pour manifester mon chagrin et mes joies. À travers cette attaque sur les réseaux sociaux, il m’a semblé nécessaire de me soulager à travers les mots. Après mon rapatriement vers la France, je me suis décidée à écrire ce livre parce que la mémoire était fraîche et j’en avais plein sur le cœur », a-t-elle expliqué.

Pour répondre à la question pourquoi a-t-elle préféré l’écriture pour s’exprimer ? Elle a précisé que l’écriture a toujours été pour elle un moyen d’expression favori. « À travers l’écriture, je m’indigne et je dénonce lorsque j’estime qu’il y a une injustice, une frustration à travers des faits et des actes. Dans ce cas précis, en tant que patiente zéro de la Covid-19 au Mali, écrire ce livre s’est imposé à moi comme une nécessité, une thérapie car permettant de panser mes blessures parce que, des blessures, on m’en a infligées. Dans ce livre, je dénonce les situations viables suite à des épreuves difficiles que j’ai vécues en tant que patiente zéro de la Covid-19 », a-t-elle laissé entendre. 

Il faut rappeler qu’Inna Maïga est titulaire d’une Maîtrise en Lettres modernes obtenue en 1998 à l’École normale supérieure ENsup de Bamako. En 2001, elle a choisi d’immigrer en France où elle a exercé une carrière d’agent opérateur de sûreté à l’Aéroport de Roissy Charles De Gaule. Elle a ensuite travaillé dans la médiation et ensuite comme Conseillère en insertion sociale et professionnelle.

                    Mahamadou TRAORE

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite