- Publicité-

LEGISLATIVES EN COMMUNE III : L’ex-député Safiatou Traoré a le vent en poupe

257

Safiatou Traoré, député de la Commune III lors la législature 2007-2013 et ancienne leader estudiantine, ira à la reconquête de son siège à l’occasion des élections de ce 29 mars. Aux yeux de nombreux observateurs de la scène politique communale, la présidente du parti Synouma est l’une grande favorite de ce scrutin. Elle demeure très populaire dans la circonscription pour laquelle elle a vraiment mouillé le maillot.

S’il y a un fait qui milite en faveur de Safiatou Traoré pour ce scrutin, c’est bien ces différentes réalisations dans sa Commune et sa proximité avec les populations non seulement au moment où elle siégeait à Bagadadji mais aussi après son départ de l’hémicycle.

Durant son mandat à l’Assemblée nationale, la présidente du parti Synouma a créé un cadre de concertation et de collaboration avec toutes les couches professionnelles de la Commune III, dénommé « Permanence du député » ou « Député blon« .

Ce cadre de concertation a permis aux habitants de se former, de s’informer, de contribuer et d’orienter le député dans ses prises de décisions politiques. Les 23 quartiers qui constituent la Commune étaient représentés chacun par trois membres (un chef de famille, un jeune et une femme).

L’honorable a contribué à la formation de 500 femmes en épargne et crédit. 150 jeunes ont été formés sur le VIH/Sida. Concernant les filles-mères, 300 ont été formées en hôtellerie et en restauration. 300 jeunes ont été initiés en informatique par an. Quelque 1500 jeunes ont reçu la formation en sécurité routière et en secourisme. 300 jeunes ont été appuyés dans leur intégration à la fonction publique et 700 autres à la gendarmerie, à la douane et à la garde nationale.

En termes d’infrastructures socioéconomiques, l’honorable Safiatou Traoré de la Commune III du district de Bamako a fait beaucoup. On peut citer, entre autres, la réalisation de lampadaires dans plusieurs quartiers ; l’appui à la réalisation ou la réhabilitation de 34 mosquées ; la construction de la première école de Koulouniko ; la dotation de la mosquée de Sogonafing en robinet ; l’aménagement des voies d’accès de Samé-Plateau II.

Pour le social, elle a remis 87 plateformes multifonctionnelles aux femmes, 89 motos tricycles aux handicapés, 80 moutons par an aux fidèles musulmans pendant la fête de Tabaski, 30 tonnes de céréales par an, 10 tonnes de sucre par an aux musulmans pendant le mois de ramadan, 7000 moustiquaires imprégnées à la population. Sans oublier les nombreux fidèles musulmans qui ont fait le pèlerinage à La Mecque grâce à son action.

Le volet santé n’est pas en reste, car dans ce domaine, elle a fait un don de médicaments, de matériels médicaux aux centres de santé de la Commune pour qu’il y ait des soins de qualité. Une moto Jakarta a été remise au centre de santé communautaire de Darsalam, 30 consultations médicales ont été organisées avec des dons de médicaments. En outre, elle a élaboré et appuyé le financement de 97 projets de femmes et de jeunes de la Commune. La liste est loin d’être exhaustive.

En somme ce sont ces différentes réalisations de la présidente du Synouma et son sens de l’écoute qui ont marqué les populations de la Commune III et qui plaideront forcément en sa faveur non seulement durant la campagne mais aussi au moment de mettre le bulletin dans l’urne.

                             Kassoum Théra

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite