- Publicité-

« La commune et l’art » : un colloque pour repenser la pratique culturelle

17

Du 12 au 14 février prochain se tiendra le premier colloque du projet « La commune et l’art». Ce nouveau concept se veut un espace de réflexion dans la mise en place d’une politique culturelle sur un territoire. L’information a fait l’objet d’une conférence de presse, le mardi 9 février dernier, dans la famille Coulibaly à Bamako Coura en commune III du district de Bamako, fief du projet « La commune et l’art » 

Après les trois éditions couronnées de succès du festival « Les praticables », un concept qui amène le théâtre vers les populations et qui passe désormais en biennale, l’association Kouma So Théâtre et l’Union d’associations culturelles et artistiques dénommée (le Fil), en collaboration avec le laboratoire LMI MaCoter et la Maison du partenariat Angers-Bamako, en lieu et place de festival, organisent un colloque dénommé « La commune et l’art » les 12,13 et 14 février prochains à Bamako Coura dans la Rue 369.

Ce nouveau concept se veut un espace de réflexion dans la mise en place d’une politique culturelle sur un territoire donné. L’information a fait l’objet d’une conférence de presse, le mardi 9 février dernier, dans la famille Coulibaly à Bamako Coura en commune III du district de Bamako, fief du projet « La commune et l’art « .

. La conférence était animée par Chab Touré le coordinateur du projet qui avait ses cotés Lamine Diarra directeur artistique de Kouma So Théâtre et Daouda Keita, directeur artiste de la compagnie « Famu Danse » et membre fondateur du « Le Fil ».

 Ce projet, selon Lamine Diarra est issu d’une réflexion de longue haleine : « Nous voulons par ce projet que le spectacle vivant soit un espace qui pense la société, qui questionne le monde à travers les problématiques du quotidien ». A en croire les initiateurs, le colloque sera une activité de réflexion et de discussion qui impliquera les élus, les notables, les personnes ressources du quartier, les opérateurs économiques, les médias, les représentants des jeunes, des femmes et tous les partenaires techniques et financiers de la collectivité.

Pensé comme une sorte de laboratoire, ce colloque se déroulera sous forme de plénière et des séances en ateliers. Avec comme thème : « la mémoire artistique et culturelle de la commune III », le colloque aura comme objectifs de définir les éléments d’un répertoire des artistes traditionnels et modernes de la commune, d’un répertoire des événements artistiques et culturels, définir avec tous les acteurs locaux les axes pertinents à prendre en compte dans la définition et la mise en œuvre d’une politique culturelle locale et d’établir avec tous les acteurs un cadre opérationnel de l’action culturelle communale.

A noter qu’à l’issue de ce premier colloque, les organisateurs et toutes les parties prenantes se pencheront sur les résultats obtenus pour en sortir un dispositif qui servira à renforcer, d’une part l’action artistique de tous les membres du « Fil » constitué de Kouma Sô Théâtre, de Famu Danse, d’Art au Féminin et de Copier//Coller) et d’autre part, à approfondir la réflexion sur l’action culturelle sur le territoire communal.

Youssouf KONE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite