- Publicité-

Festival International Arts Femmes : La 5e édition innove

41

Du 1 au 4 avril prochain se tiendra à Déguéla, la 5e édition du Festival International Arts Femmes. Mais en attendant, les ateliers de formation à l’endroit des femmes dont la restitution consacrera le festival à Déguéla, ont démarré le 5 mars dernier au siège de l’Association Coté-cour à Bamako. 

Faire de la formation un outil d’épanouissement et d’autonomisation pour les femmes, telle est la mission que s‘est fixée l’association culturelle Coté-cour à travers le festival Arts Femmes, un rendez-vous international des femmes autour des ateliers et activités artistiques et cultuelles. Environ cent (100) femmes bénéficient des programmes de formation cette année. L’information a été donnée le samedi 6 mars dernier à la faveur d’une conférence de presse animée par la présidente de l’association Coté-cour et directrice artistique du festival Mama Koné. 

Le programme des ateliers de cette 5e édition soutenue par la Fondation Doen, l’Institut Français et le Mouvement par la paix entre autres, ont démarré le 5 mars dernier. L’édition 2021 regroupe plusieurs pays de la sous-région comme le Burkina, le Togo, la Guinée Conakry et le Benin. Les ateliers portent sur huit (8) métiers dans différents domaines d’activités traditionnels et modernes.

En effet, la formation s’adresse à deux principales cibles à savoir des jeunes femmes âgées de 18 à 35 ans (sectionnées sur appel à candidature) dans les métiers des arts comme l’administration culturelle, dramaturgie, scénographie et régie-son et lumière et des femmes du village de Déguéla âgées de 18 à 60 ans. Ces dernières bénéficieront des ateliers de formations en teinture Bogolan, couture,   fabrication de savon et la récupération (la fabrication de meubles à partir des pneus recyclés).

 Le principal groupe cible du village à en croire les organisateurs est la Coopérative des Femmes de Déguéla, une structure au sein de laquelle sont regroupées les femmes de la localité. Elles y développent des systèmes d’entraide et tentent de relancer leurs activités. La coopérative détient le fichier des femmes du village qui permet d’identifier la situation sociale, les préoccupations et les prédispositions de chacune d’entre elles.

« Les Ateliers Arts Femmes sont des formations qui entendent répondre à l’attente des femmes en suscitant la création artistique et artisanale dans tous les domaines du spectacle vivant et d’autres métiers pour l’épanouissement et l’autonomisation de la femme », nous explique Mama Koné qui précise que les ateliers accueillent différentes générations de femmes, ce qui permet d’instaurer, en marge des cours, un dialogue à travers lequel les aînées partagent leur expérience avec les plus jeunes, d’une part et d’autre part prendre connaissance des préoccupations de celles-ci.

A noter que l’association internationale Plume de scène dirigée par l’écrivaine malienne, Salimata Togora accompagne cette édition du festival. Plume de scène intervient à travers des séances de lecture et sur le volet ‘’dramaturgie’’ au terme duquel les deux meilleures pièces seront primées et éditées. Autre grande innovation de cette 5e édition est la participation des hommes aux ateliers dont la restitution synonyme du festival regroupera à Déguéla du 1 au 4 avril prochain, plusieurs activités culturelles et artistiques.

Youssouf Koné         

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite