RACINE SEYDOU THIAM PROMOTEUR DIRECTEUR DE L’ISC BUSINESS SCHOOL : « Depuis 10 ans, les sortants de notre école ont très peu de problème à être inséré sur le plan professionnel »

23

L’amphithéâtre de l’Institut supérieur de commerce/Business School (ISC Business School) à l’ACI 2000 a servi de cadre le mardi 17 octobre à la conférence de lancement de sa rentrée universitaire. C’était sous la présidence du promoteur directeur dudit établissement d’enseignement supérieur, Racine Seydou Thiam, et devant de nombreux étudiants, parents d’élèves et partenaires.

Fondé il y a 13 ans par Racine Seydou Thiam, ISC/Business School fait partie de nos dans du cercle restreint des établissements supérieurs réputés pour la qualité de leur formation. A travers leur rentrée solennelle, qui a enregistré la présence du représentant de l’école turque Maarif, il s’agissait, pour les premiers responsables de l’ISC/Business School, de montrer la voie aux nouveaux étudiants, les principes et valeurs de leur établissement.

L’occasion était bonne pour le directeur promoteur de l’école, Racine Seydou Thiam, pour remercier toute l’équipe professorale, les parents d’élèves pour leur confiance et les étudiants pour leur assiduité. « Nous avons commencé cette école il y a 13 ans et de nos jours aucun de nos professeurs ne nous a laissé, ils trouvent ici un cadre idéal de travail », s’est réjoui Racine Seydou Thiam. Et de révéler que son établissement va signer un partenariat sur deux volets avec le réseau scolaire turc Maarif.

« Ce sont des responsables turcs notamment deux diplomates qui nous ont démarchés pour la signature de cette convention, car ils estiment que notre établissement répond aux critères de l’enseignements chez eux. Dans le cadre de ce partenariat, il s’agira surtout de faire en sorte que les étudiants de Maarif qui, après le baccalauréat n’auront pas la chance d’aller en Turquie, puissent poursuivre leurs études à l’ISC et nous aussi, nous allons demander la possibilité pour que nos étudiants qui finissent la licence ou même le master de continuer les études supérieures en Turquie », a expliqué Racine Seydou Thiam.

Dans son adresse, il a remercié les parents qui ont fait le sacrifice nécessaire pour inscrire leurs enfants à l’ISC. Pour lui, ceux qui sont à l’ISC sont déjà imprégnés de l’état d’esprit de leur école mais pour les nouveaux venus, il a prodigué de précieux conseils.

« Votre vie professionnelle commence aujourd’hui. Les études supérieures ne sont pas le prolongement des 12 ans que vous avez passés pour avoir le baccalauréat. C’est une nouvelle étape ici. Au lycée, vous faisiez les mathématiques pures, la philo, l’histoire, les sciences naturelles…

En réalité, pour beaucoup d’entre vous qui seront dans les entreprises, ce sont des notions que vous n’allez pas utiliser. Par contre, dès la semaine prochaine quand vous allez commencer le cours de marketing, dites-vous que ce sont des notions qui vous serviront dans votre vie professionnelle. Donc votre état d’esprit doit changer tout comme la façon d’appréhender les choses. Vous n’êtes plus au lycée… Et les dix prochaines années seront décisives si vous avez réussi ou pas dans la vie professionnelle car si vous voulez être président de la République, chef d’entreprise, patron de banque, ça commence dès maintenant. Fixez-vous un objectif dès maintenant », a exhorté M. Thiam. Il s’est réjoui du fait que depuis 10 ans les sortants de l’ISC/Business School ont très peu de problème à être insérés sur le plan professionnel.

« Rarement des étudiants viennent nous voir trois ans après leur formation pour dire qu’ils n’ont pas d’emploi, je n’ai pas encore vu un tel cas. D’ailleurs, il n’y a pas une seule grande entreprise au Mali d’UBA à Ecobank en passant Orange Mali ou il n’y a pas des sortants ISC/Business School, juste vous dire que la formation qu’on donne ici permet à nos étudiants d’évoluer dans toutes les  configurations », a déclaré le directeur promoteur.

Même son de cloche chez le principal de l’ISC Business School, Oumar Maïga, pour qui, l’année 2022-2023 a été un franc succès. C’est pourquoi tout comme le directeur, il a félicité les étudiants et leurs parents pour la confiance placée en leur établissement scolaire.

Dans la même dynamique, M. Maïga a, au nom de tout le corps professoral, de l’administration  et des étudiants, adressé ses reconnaissances au directeur promoteur d’ISC Business School, Racine Seydou Thiam pour l’innovation qu’il ne cesse d’apporter afin de permettre aux professeurs et aux étudiants de travailler dans les meilleures conditions.

« Car à l’ISC/Business School, c’est l’innovation qui se poursuit d’année en année. Le directeur général et l’ensemble de son équipe ont mis les étudiants dans les conditions idéales de travail. Ce, pour qu’ils soient des étudiants modèles, exemplaires clé à la main après le diplôme », a souligné M. Maïga. Il a rappelé qu’ils ont mené beaucoup d’activités récréatives, occasion pour lui de remercier les partenaires qui ont contribué à la réussite de ces événements notamment le Groupe Pressia-Mali, Bama-Basin, Empereur Basin, le Groupe Eva… Il a aussi remercié le groupe Maarif avec qui l’école ISC Business School a scellé le partenariat.

Notons que plusieurs filières notamment en licence sont enseignées à l’ISC/Business School. Il s’agit de la finance-comptabilité, le marketing-vente, la communication-multimédias, informatique réseau et télécom. Au niveau des filières master on trouve ingénierie finance avec la comptabilité contrôle et audit, finance d’entreprise banques et assurance. Dans la gestion d’entreprise, il y a des branches comme les ressources humaines, communication et publicité ingénierie commerciale, transport et logistique. Sans oublier le développement durable, le management des projets, informatique réseaux et télécom.

A préciser que les diplômes d’ISC/Business School sont reconnus par l’Etat.   Kassoum Théra

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite