- Publicité-

DIRECTRICE DU PAVILLON MALI A L’EXPO DUBAI-2020 : Qui est Nakhana Diakité-Prats ?

84

Nommée directrice du Pavillon Mali pour Expo-2020 Dubaï en février 2021, Nakhana Diakité-Prats est consultante en Soft Power et commissaire d’exposition indépendante. Riche d’une formation plurielle polyvalente dans ces domaines d’expertise, elle prodigue des services d’assistance en communication, management, droit et investissement aux institutions privées et publiques souhaitant accroitre leur positionnement sur la scène internationale.

près des études primaires et secondaires à cheval entre le Mali, la Russie et l’Arabie saoudite, Nakhana Diakité-Prats s’installe en France pour poursuivre ses études supérieures.

Diplômée en droit des affaires (Master 2 droit, économie-Université de Toulouse I) et en anthropologie de l’objet, culture et organisation des sociétés (Master 2 – Université Paris 8), à la suite d’une année passée au laboratoire d’ethnologie sub-saharienne du Musée de l’Homme (Paris – Trocadéro) à l’étude des artefacts antiques africains. Nakhana débute son parcours professionnel au sein de la division d’art contemporain de l’Etude de commissaire-priseur Francis Briest.

Elle collabore ensuite avec de nombreux artistes mondialement connus dont le sculpteur Arman, à l’affiche d’une exposition mythique : « Vingt siècles vu par Arman » en collaboration avec Umberto Eco, Couvent des Cordeliers décembre 2000, et Miquel Barcelo (auteur de la fresque « Alliance des Civilisations », salle du Conseil des Droits de l’Homme, Genève 2009) pour lesquels elle supervise des expositions sur la scène internationale ainsi que des missions d’interface relationnelle, de fundrising et de veille juridique.

Fondation en 2014 du cabinet de conseil Nakhana D Fine-Art.

Consultante pour l’ONG Art for the Word, elle élabore l’exposition « Telling Africa » au Padiglione Del Arte à Milan (2017) avec la curatrice Adelina von Fürstenberg et réalise pour le catalogue de l’exposition l’interview croisé des collectionneurs Thierry Barbier Mueller (Suisse), Jean Pigozzi (Italie), Gervianne et Michel Leridon (France).

La pédagogie autour de la transmission et valorisation du patrimoine matériel et immatériel du continent africain, constituant son domaine de prédilection, elle prend la charge la coordination générale du Pavillon du Mali à l’Exposition universelle Dubai 2020 auprès du Commissariat général porté par le ministère de l’Industrie et du Commerce du Mali.

Concomitamment, elle prend part en tant que juré à la sélection des projets soumis à financement de l’African Culture Fund et réalise pour la ville de Montpellier, dans le cadre du Nouveau Sommet France-Afrique,  l’exposition « Lune Bleue » d’Abdoulaye Konate (juin-octobre 2021).

Intervenante au Master d’action culturelle et artistique au Conservatoire national des arts et métiers Balla Fasseké au Mali entre 2007 et 2011, elle est actuellement en charge de l’enseignement de  « Art et globalisation, Echanges et circulation » (Ecole des arts et de la culture, communication, Luxe – Paris – Lyon – Shangaï)

Conférencière, observatrice à la réunion des Etats parties à la Convention 1970 de l’Unesco sur le trafic illicite des objets culturels (2011), Nakhana Diakité-Prats est membre de plusieurs associations, réseaux et jury.

Contributrice au Livre blanc (Dialogue des éthiques), elle a été membre du comité scientifique du Musée des arts africains de Lyon (2010), membre du Conseil d’orientation de l’Institut Afrique-Monde (2011-2013), Pôle société et culture, membre de l’Institut Robert Schuman pour l’Europe depuis 2016 et du Réseau économique féminin PWN (Professional Women Network) depuis 2015, membre d’honneur du Carrefour des cultures africaines (2019), déléguée à la Convention internationale pour l’amélioration des climats scolaires (2021)

Elle intervient également dans la rubrique culture de l’édition suisse de Klvin, revue de la Genève Internationale. Elle y a notamment publié « L’Afrique, la ruée vers l’art, bulle ou boom », « Learning from Timbuctu » et « Aux arts citoyens ».

Le quotidien de la directrice du Pavillon Mali, Mme Nakan Diakité Prats, à l’Expo Dubaï 2020 est partagé entres autres : à la coordination des actions autour du pavillon Mali et des événements liés à la participation de notre pays à Expo-2020 Dubaï, l’Interface relationnelle avec les autres participants internationaux, la réception d’invités de marque, les interviews pour la presse locale et internationale dont la BBC, Sputnik, Albayan Newspaper.

Mme Nakana Diakité a déjà reçu au Pavillon Mali le ministre émirati de l’Education, le ministre malien de l’Industrie et du commerce, Mahmoud Ould Mohamed et le ministre malien de la Communication, de l’Economie numérique et de la Modernisation de l’administration en la personne de Me Harouna Toureh. Elle y a aussi reçu de grandes figures du monde des affaires malien comme le PDG de la chaîne hôtelière Azalaï, Mossadeck Bally, et Ibrahim Diawara, PDG du groupe IBI.                   Kassoum Théra

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite