- Publicité-

Rentrée littéraire du Mali : La 13eme édition prévue du 16 au 20 mars

91

La 13e édition de la Rentrée littéraire du Mali se tiendra du 16 au 20 mars prochain dans la capitale Bamako et dans d’autres villes du pays. En plus des activités emblématiques, les organisateurs ont dévoilé des activités innovantes pour cette 13e édition qui réunira des littéraires et intellectuels du continent en présentiel et virtuel.   

Initialement prévue du 16 au 20 février dernier, la 13e édition de la Rentrée littéraire du Mali se tiendra du 16 au 20 mars prochain à Bamako, Sikasso, Djenné et Tombouctou autour du thème général : «Héritages en partage». Ce décalage d’un mois s’explique par la crise sanitaire et socio-politique qu’a connue notre pays. L’annonce a été faite par le comité d’organisation de l’évènement le vendredi 5 mars dernier à la maison de la presse.  

A l’instar des précédentes, la 13e édition de cette grande rencontre livresque offre un programme fourni et varié : Cafés littéraires, tables rondes, débats, ateliers d’éditeurs, dédicaces, remises de prix, rencontres professionnelles avec à la clé des ateliers de réseautage des organisations professionnelles et des manifestations littéraires des pays de l’espace UEMOA organisé en partenariat avec Afrilivres entre autres. Plusieurs pays notamment le Burkina Faso, la Cote d’Ivoire, le Togo, la Guinée Conakry, le Niger et le Sénégal seront représentés à cette édition 2021.

En plus des écrivains nationaux, plusieurs auteurs internationaux de renom comme la Camerounaise  Djaïli Amadou Amal, auteure de «Les impatientes », lauréate du prix Goncourt des lycéens 2020 et l’Algérien Djawad Rostom Touati, lauréat du prix Ahmed Baba de l’édition précédente avec son livre «La civilisation de l’ersatz » sont également attendus à ce rendez-vous du livre. Des ateliers d’écriture seront animés par des éditeurs avec à la clé un partage d’expérience. Aussi, il est prévu un atelier stratégique sur le développement et de l’institutionnalisation de la Rentrée littéraire du Mali. Ce qui aspire à impliquer davantage les autorités maliennes dans l’organisation de l’évènement afin de le donner plus d’ampleur.

En termes d’innovations, les organisateurs ont annoncé entre autres la cabane des arts qui proposera une exposition et autres activités artistiques et culturelles, des projections de deux pièces de théâtre à savoir, « Le vol du boly » d’Abderrahmane Sissako au Ciné-Magic et « La porte du non-retour » de Philipe Ducros à l’institut Français. Ces projections seront suivies d’un débat animé par les auteurs desdites pièces. Autre innovation : le concert du groupe de musique Songhoy Blues à l’Institut Français le 19 mars.      

Des universités accueilleront également des activités de cette 13e édition. Une aubaine pour ces écoles dont les programmes ont énormément été affectés par la pandémie à coronavirus cette année. Les universitaires et des auteurs auront des tables rondes sur des thématiques comme la promotion du genre dans notre pays et la violence.

Au-delà de la capitale Bamako, les villes de Sikasso, Djenné et Tombouctou accueilleront cette 13e édition avec « des activités spécifiques à leurs réalités » selon le codirecteur de la Rentrée littéraire, Ibrahim Aya.  

Youssouf Koné       

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite