Construction de la mine de ZGold Mining à kelekelé : Les travaux d’installation de l’usine réalisés à plus de 95 %

33

« L’installation de l’usine d’or de la société ZGold Mining du village de Kélekelé dans le cercle de Kolondiéba est réalisée à plus de 95 % et le premier essai sera effectué bientôt ». C’est l’assurance donnée la semaine dernière par le promoteur de la mine, Djibril Zoromé, à l’issue d’une visite du chantier de ladite usine organisée en marge du Mawlid Nabawi au QG de la société non loin du village de Kélekelé.

Le site de la société minière ZGold Mining est situé dans le village de Kélekelé dans le cercle de Kolondiéba. C’est à quelques encablures de ce village que l’usine de la société minière ZGold Mining est en train de sortir de terre sur une superficie de 20 ha le tout situé sur le permis minier de la société faisant 48 km2. Un tour sur le chantier de l’usine permet de se rendre à l’évidence qu’on ne chôme pas sur le site. C’est au niveau du broyeur de minerai et des tanks que la visite a commencé.

« Aujourd’hui, nous pouvons vous assurer que toutes les grosses œuvres nécessaires à l’installation de cette usine sont déjà faites notamment avec l’installation du broyeur de minerais et de 8 des 12 tanks. Le système d’électrification tout comme la réalisation des forages sont aussi bien avancés pour ne pas dire presque terminé », a expliqué le géologue principal de la société ZGold Mining Nourou Alimi.

Aussi, un grand bassin d’un hectare destiné à accueillir des résidus des minerais traités a été aussi visité sur le site. « Nous allons construire 9 bassins similaires pour recueillir les résidus des minerais qu’on ne peut pas verser dans la nature. La construction de cet endroit a été faite sous la supervision des services étatiques spécialisés  pour la protection de l’environnement », a révélé Nourou Alimi.

Il a été appuyé dans ses propos quant à l’avancement des travaux par le promoteur de l’usine en question notre compatriote Djibril Zoromé qui précisera au passage que ce sont surtout les compétences locales et africaines qui ont été mises à contribution pour ces travaux. « Ce sont des ouvriers, des techniciens et des ingénieurs de cinq nationalités différentes qui travaillent sur le site. Il s’agit naturellement de Maliens, Burkinabé, Ghanéens, Togolais et même Sud-africains. Pour nous, la phase d’installation se passe très bien et nous pouvons dire aujourd’hui que nous sommes à 95 % du processus car les gros équipements sont sur place et nous allons même procéder très bientôt au premier essai de l’usine », a promis Zoromé.

Il a rappelé que sa société détient ce permis depuis plus d’une dizaine d’années et a investi plusieurs milliards sur le site notamment dans la recherche du précieux minerai mais aussi dans l’installation de l’usine. « Tous ces investissement ont été faits sur fonds propre mais surtout avec le sens élevé et l’accompagnement de tous les acteurs notamment la population environnante du site mais aussi des travailleurs qui n’ont ménagé aucun effort que cette infrastructure puisse voir le jour », a témoigné M. Zoromé.

S’agissant de la sécurité environnementale sur le site minier, le patron de ZGold Mining a tenu à rassurer en précisant qu’ils ont validé tous les permis environnementaux qui vont du plan de développement communautaire au plan de réhabilitation, aux études impacts environnementaux et géo-hydrauliques. « Déjà plus de 50 ha ont été clôturés pour empêcher les animaux de s’aventurer sur le site », a ajouté M. Zoromé.

A la question quand le premier lingot d’or ? Djibril Zoromé de répondre en ces termes : « Très bientôt car cela fait 10 à 13 ans que nous sommes sur le site et nous sommes en train d’arriver à bon port grâce au soutien de tout le monde ». Et d’ajouter que la phase d’exploration a duré plus de dix ans et durant cette période, un seul gramme d’or n’a pas été produit même si des minerais contenant le précieux métal jaune ont été découverts et entreposés en grande quantité.

En tout cas, Djibril Zoromé s’est dit confiant en l’avenir de cette société minière et selon lui leur site minier de Kélekelé est un cas d’école qui prouve à suffisance qu’on n’a pas besoin de gros moyens pour investir dans ce secteur. Il a saisi l’opportunité pour exprimer sa reconnaissance aux populations de tous les villages environnants du site qui les ont adoptés comme des fils du terroir.

Sur fond de Mawlid

A noter que cette visite du chantier s’est déroulée en marge de la 4e édition de la  lecture de Saint Coran dans le QG de la société ZGold Mining situé dans la périphérie du village de Kélekelé. La cérémonie religieuse a été célébrée en communion avec la présence de plusieurs fidèles musulmans des villages de Kélekelé, Tousséguéla, Mènogobougou et Bogola.

Pour le responsable logistique de la société ZGold Mining, Souleymane Zongo, cette initiative permet surtout de renforcer la cohésion entre la société et les communautés environnantes du site minier. Ce n’est pas tout Elle vise surtout à faire des bénédictions en faveur du Mali pour le retour de la paix et la sécurité mais aussi pour la société ZGold Mining.

En tout cas, l’organisation de cette activité religieuse a été saluée non seulement par le représentant du chef de village de Kélekelé, mais aussi par l’imam dudit village, Abdoulaye Koné, et par des forces vices des localités environnantes de la mine. 

De son côté, le PDG la société ZGold Mining, Djibril Zoromé, s’est félicité de l’appropriation de cette cérémonie religieuse qui est surtout un véritable moment de communion avec les communautés environnantes de la mine avec qui la société tisse un vrai lien familial.

« Ces communautés nous ont adoptés. Nous œuvrons à ce que ces rapports de bon voisinage puissent exister tout au long de la durée de vie de cette mine. Nous remercions les habitants de tous les villages environnants pour leur mobilisation pour cette célébration de Mawlid et pour leur hospitalité pendant toutes ces années », a soutenu M. Zoromé en guise de remerciement.

Il sied de préciser qu’en plus de l’organisation de cérémonie religieuse  sur son site, cette société minière contribue principalement à la fête du Mawlid du village Kélekelé pour les localités environnantes du site.             Kassoum Théra, envoyé spécial

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite