Agoratoire : au nom de l’inclusion sociale

132

Le groupe Agoratoire de Bamako a procédé le jeudi 25 juin dernier, au Centre Housna Ka So, à la restitution de ses ateliers de formation destinés aux enfants déficients instinctuels. Ces ateliers s’inscrivent dans son programme ‘’Tous inclus par l’art’’.

Faire de l’art un facteur d’inclusion sociale. Voilà le defi que le groupe Agoratoire s’est lancé en initiant le programme ‘’Tous inclus par l’art’’. Un projet innovant financé par le programme Voice d’Oxfam qui vise à promouvoir l’inclusion sociale au Mali notamment des personnes en situation d’handicap (Albinisme et efficience) intellectuelle). Ledit programme a été officiellement lancé en décembre 2019.  

Après six (6) mois de formation destinée aux enfants defficients instinctuels issus des Centres Housna Ko So et Amaldème, la maison Agoratoire a fait le point le jeudi dernier sur ladite formation en présence des deux centres bénéficiaires et des partenaires. Ils sont  au nombre de vingt un  (21 jeunes) vivants avec un handicap issus de ces  deux centres cités plus haut à avoir bénéficier de ces ateliers en slam, photographie et Arts plastiques. Des ateliers qui ont permis à ces enfants, malgré leur handicap, de créer et de slamer.

‘’Agoratoire nous aide à mieux aider ces personnes vivant avec un handicap. Avec ces différentes activités, ces enfants  arrivent à s’exprimer et à défendre leur droit à travers l’art. Ce qui est notre souhait. Nous avons été surpris par le talent que le groupe Agortoire a su développer chez ces enfants durant cette formation. Nous travaillons avec Agoratoire depuis deux ans et nous sommes satisfaits de ce partenariat’’, a commenté Sitan Couliblay, représentante d’Oxfam, une organisation qui soutient les  personnes en situation d’handicap. 

Pour sa part, Mme Gakou Aïssata Diop, directrice du centre Housna Ka so, a estimé que ce projet a vraiment contribué à l’épanouissement des bénéficiaires. ‘’L’un des objectifs d’Agoratoire est de contribuer l’épanouissement des personnes vivant avec un handicap. Nous leur remercions pour les efforts consentis. Je remercie Oxfam pour son soutien à ses programmes destinés aux personnes stigmatisées sans oublier ces deux centres d’avoir fait confiance à Agoratoire qui a su mener à bien ses différentes activités’’,  s’est-elle exprimée.

A noter que la cérémonie a surtout été marquée  par des performances et prestations des jeunes bénéficiaires qui ont impressionné, dans leur domaine respectif, à savoir en slam, photographie et en arts plastiques.

A l’issue de la rencontre, le président du groupe Agoratoire, Abdoul Aziz Koné alias Aziz Siten’k a remercié les partenaires d’avoir cru en son organisation qui ne cesse d’œuvrer pour l’insertion socio-professionnelle des personnes vivant avec un handicap et la promotion des arts au Mali. 

Youssouf Koné

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite