- Publicité-

« PACTE MALI » : Culture et citoyenneté comme vecteurs de paix et cohésion sociale

25

Une vingtaine d’artistes de disciplines confondues, participe depuis le 22 février à un cercle de réflexion et de création intitulé « Pacte Mali  » initié par la Galerie Madina. Une initiative qui vise à renforcer les valeurs de paix et du vivre ensemble à travers une conjugaison des valeurs culturelles et citoyennes.

Faire de nos valeurs culturelles et institutionnelles un vecteur de paix et de cohésion sociale, telle est la vocation de « Pacte Mali », une initiative de la Galerie Medina soutenue par la délégation de l’Union européenne au Mali. Les activités du projet ont été officiellement lancées le 22 février dernier à la Galerie Médina. En plus du directeur des lieux, Lassana Igo Diarra, il y avait l’écrivain malien de renom, Ousmane Diarra, et le responsable de projets de l’Union européenne, Philipe Delers. Le projet se poursuivra jusqu’au 3 mars prochain dans différentes localités du Mali.

Au total 20 artistes de différentes disciplines artistiques, à savoir les arts plastiques, la musique, la danse, la littérature, ont été retenus à la suite d’un appel à candidature de participation à ce projet qui s’articulera autour d’une interprétation artistique de la Constitution du Mali à l’endroit des nouvelles générations. « Le projet « Pacte Mali » se propose de faire un mariage et un maillage intelligent entre la citoyenneté et les valeurs culturelles du Mali avec les acteurs de la société civile et créative. La loi fondamentale étant par essence le socle sur lequel une nation se détermine pour le vivre ensemble, elle sera étudiée pour connaître les fondements positifs des valeurs culturelles maliennes d’entente, d’humanisme, de solidarité et de paix », explique Lassana Igo Diarra

« Pacte Mali » s’inscrit ainsi en droit ligne des objectifs de l’Union européenne engagée pour la promotion de la paix et du développement socio-économique, à travers notamment le secteur de la culture. « Au Mali, encore plus qu’ailleurs, la culture joue un rôle déterminant dans la vie du pays au moment où le pays est confronté à de nombreux conflits. Il nous semble nécessaire de faire de la diversité culturelle malienne une force pour l’avenir du pays en faisant des acteurs de la culture des acteurs de changement en faveur de la cohésion sociale et du développement du pays », explique Philipe Delers qui estime que la production d’œuvres matérielles et immatérielles permet également de renforcer la cohésion sociale autour de la diversité des expressions culturelles qui rassemblent les Maliens.

Le projet « Pacte Mali » se déroulera autour de trois principaux volets. Le premier est consacré aux rencontres et formations itinérantes avec quatre (4) sessions, avec à chaque fois deux (2) formateurs soit un total de huit (8) formateurs. Ses rencontres se tiendront notamment à Médina Coura, Sirakoro Méguetana (Bamako), Kita et à Ségou, autour des valeurs culturelles maliennes et des principes de citoyenneté.

Durant le volet Atelier de création, les participants vont réaliser individuellement une création à partir des connaissances acquises lors des rencontres et élaborer un texte accessible à une grande partie de la nation malienne. Suivra ensuite le dernier troisième volet, Publication et diffusion du « Pacte Mali », qui consistera à compiler les travaux des participants dans une publication de pédagogie créative intitulée « Pacte Mali ». Elle sera éditée en 1000 exemplaires et distribués sur toute l’entendue du territoire national. A en croire les initiateurs, une partie des résultats de ces réflexions fera l’objet d’une exposition et de réalisation d’un film qui retraceront toutes les étapes du projet.

 Youssouf KONE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite