ECOLE MILITAIRE INTERARMES (EMIA) DE KOULIKORO : La 45e promotion des officiers baptisée Feu Général Moussa Traoré

24

Le président de la Transition, Son Excellence le colonel Assimi Goïta, chef de l’Etat, chef suprême des Armées, a présidé, le vendredi 1er septembre 2023, la cérémonie de sortie de la 45e promotion de l’Ecole militaire interarmes de Koulikoro. Le sous-lieutenant Mama Sanogo, du Mali, est sorti major de cette 45e promotion avec une moyenne de 16,354/20. Selon le commandant du Centre, il s’est fait distinguer parmi tous ses autres collègues de la sous-région, par son assiduité, sa détermination et son amour pour le métier des armes.

Cette cérémonie, qui a enregistré la présence du Premier ministre, du ministre d’Etat, du président du Conseil national de transition, des membres du gouvernement ainsi que des chefs militaires et des partenaires du Mali, mais aussi d’une délégation venue du Burkina Faso, s’est déroulée au camp Boubacar Sada Sy de Koulikoro.

Dès son arrivée au camp militaire, le président Goïta a respecté une tradition consacrée en République du Mali en rendant à la nation tous ses honneurs avant de procéder à la revue des troupes. Après son installation, le chef de l’Etat a pu assister au défilé des officiers de la 45e promotion de l’Ecole militaire Interarmes de Koulikoro qui ont pris position à l’endroit où ils recevront leur baptême.

Cette promotion a été dénommée Feu le Général d’armée Moussa Traoré, ancien chef d’Etat du Mali, a annoncé Oumar Galoga, commandant du Centre d’instruction Boubacar Sada Sy de Koulikoro. « La reconnaissance du mérite est l’une des valeurs cardinales au sein des Forces armées de défense et de sécurité », a indiqué le chef suprême des Armées avant de souligner que c’est la raison pour laquelle la nation malienne a jugé opportun d’honorer le général d’armée feu Moussa Traoré. Selon les précisions du chef de l’Etat, feu Moussa Traoré était un général très valeureux, intègre, patriote et qui a consacré son temps au renforcement de l’outil de défense de son pays.

Le sous-lieutenant Mama Sanogo du Mali est sorti major de cette 45e promotion avec une moyenne de 16,354/20. Selon le commandant du Centre, il s’est fait distinguer parmi tous ses autres collègues de la sous-région, par son assiduité, sa détermination et son amour pour le métier des armes. Les jeunes officiers ont alors reçu sous les regards du président de la Transition des épaulettes. Un appel pressant au devoir.

Après la lecture de la biographie du parrain de la promotion par le colonel Siaka Kouyaté, commandant de l’Ecole militaire interarmes de Koulikoro, la nouvelle promotion a prêté serment sur le respect des lois de la République et à l’accomplissement de leurs devoirs militaires.

Pour sa part, le chef d’Etat-major général des armées, le général de division Oumar Diarra a invité les récipiendaires au respect rigoureux des valeurs de l’armée et à mettre au-dessus de tout l’intérêt supérieur de la nation. Aussi, ils doivent contribuer à la lutte implacable que leur pays mène contre les obscurantistes. Cela dans le respect du droit des conflits armés et du droit international humanitaire, a-t-il précisé.

Les jeunes officiers devront donc rejoindre dans les prochains jours l’école d’application des officiers pour une formation qui devra durer 6 mois en vue d’améliorer les connaissances acquises. Selon le chef d’Etat-major général des armées, cette autre étape est nécessaire pour que la promotion Feu le Général d’armée Moussa Traoré travaille plus efficacement à la reconstruction de l’armée en cours.

Cette cérémonie de baptême a pris fin par le chant de la promotion par les récipiendaires et ensuite un défilé militaire. Le président de la Transition, Son Excellence le colonel Assimi Goïta, chef de l’Etat, chef suprême des Armées, a félicité les officiers de cette nouvelle promotion tout en leur souhaitant la bienvenue dans la grande famille des officiers. Il les a surtout exhortés à plus d’engagements, de détermination, d’abnégation et aussi de don de soi afin de mériter la confiance du peuple malien. Ils doivent servir aussi de modèle pour leurs subordonnés.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite