BVG : Deux nouveaux vérificateurs prêtent serment à la Cour suprême

174

9 avril 2020, dans la salle de 200 places, il est 9 h quand le président de la Cour suprême ordonne le début de l’audience. Juste devant la Cour, légèrement décalés à droite, deux hommes visiblement dominés par l’émotion sont assis : Cheick Mohamed El Chaly Tall et Santigui Traoré. Tous deux viennent d’être nommés vérificateurs par décisions du Vérificateur général, Samba Alhamdou Baby, suite à une sélection rigoureuse.

Le premier à prêter serment se nomme Santigui Traoré, juriste de formation, magistrat de carrière. Parquetier, anciennement substitut du procureur, procureur puis avocat général près la Cour d’appel de Mopti, il est désormais vérificateur et chef de la cellule juridique du Bureau Vérificateur général.

Diplômé de l’Ecole nationale d’administration (ENA) de Paris, Cheick Mohamed El Chaly Tall est un habitué du Bureau Vérificateur général. Lui qui en 13 ans d’activités, est passé de vérificateur assistant, à chef de mission avant d’accéder au poste de vérificateur.

Comme le stipule la loi n°2012-009 du 8 février abrogeant et remplaçant la loi n°03-030 du 25 août 2003 instituant le Vérificateur général, avant leur entrée en fonction, les nouveaux vérificateurs doivent prêter serment. C’est ainsi qu’ils ont sacrifié à la tradition à l’occasion d’une cérémonie solennelle qui s’est déroulée en présence du Vérificateur général adjoint, Famory Kéita, de certains de leurs collaborateurs et proches venus les soutenir.

A l’ouverture de la séance, le greffier a lu la décision portant nomination des nouveaux vérificateurs. A la suite de cette intervention, l’avocat général a fait son réquisitoire autour des dispositions légales en la matière avant de s’appesantir sur le degré d’intégrité et d’élévation morale dont les deux récipiendaires doivent faire preuve. Il s’est enfin attardé sur leurs parcours professionnels qui sont des plus élogieux.

MM. Tall et Traoré ont juré, devant la Cour, « de remplir leurs fonctions avec honnêteté, impartialité, intégrité et objectivité dans le respect de la Constitution, des lois et règlements de la République et de se comporter en dignes et loyaux vérificateurs ». Sur ce, le président de la Cour a pris acte de leurs serments et les a renvoyés à l’exercice de leurs fonctions.                                

Source BVG

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite