MAMOUTOU TOURé DIT BAVIEUX LORS DU MEETING DES FAMILLES FONDATRICES DE BAMAKO EN FAVEUR DU OUI AU SCRUTIN REFERENDAIRE : « Pour donner une forte légitimité à cette nouvelle constitution, nous devons tous voter Oui ce dimanche »

25

Les familles fondatrices de Bamako et la Coordination des chefs de quartiers de la Commune II ont organisé le mardi 13 juin dernier, sur le terrain poussière rouge de Bozola, une grande cérémonie en faveur d’un OUI massif au scrutin référendaire du 18 juin. Au cours de ce rassemblement, le président de la Fédération malienne de football, Mamoutou Touré dit Bavieux, parrain de l’évènement, a indiqué que pour donner une forte légitimité à cette nouvelle constitution, il faut un vote massif le jour du scrutin.

La cérémonie s’est déroulée en présence d’Abba Niaré, maire de la Commune II, Alioune Gueye, membre du Conseil National de Transition (CNT), Mamoutou Niaré, patriarche des Niaré, Général Bréhima Diabaté, Inspecteur général des armées, Boua Simpara, coordinateur des chefs de quartiers de la Commune II, ainsi que plusieurs membres des organisations des femmes et des jeunes de la Commune II du district de Bamako.  C’est pour inviter les femmes et les jeunes de Bamako à voter massivement OUI le jour du scrutin référendaire du 18 juin prochain que les Familles fondatrices de Bamako et la Coordination des chefs de quartiers de la Commune II ont organisé cette grande cérémonie.  Dans son intervention, le parrain de l’événement a expliqué que cette initiative est venue des familles fondatrices dont il est un des fils. « C’est pour cela que je n’oserai rester en marge de ce grand évènement. Ce qu’il faut essentiellement comprendre, c’est la Nouvelle Constitution que nous nous apprêtons à voter le dimanche 18 juin prochain, inchallah, et nous demandons au bon Dieu de nous montrer ce jour afin que nous puissions accomplir ce geste avec beaucoup d’honneur, de dignité et d’engagement », a-t-il précisé.  Il a également ajouté qu’aujourd’hui les Maliens sont conscients que leur pays est malade. « Nous sommes près de 20 millions de Maliens et nous sommes unanimes que notre pays est malade. La logique voudrait que lorsque vous avez un malade, il faut le soigner et le premier remède pour soigner un malade, c’est de poser des diagnostics probants qui puissent vous amener à trouver les médicaments nécessaires. Je pense que le tout-puissant Allah nous a donnés cette vision en amenant ces jeunes officiers à venir nous orienter et nous proposer un projet de texte qui est l’aspiration de tout le peuple malien. Pour donner une forte légitimité à cette nouvelle constitution, nous devons tous être ensemble le dimanche 18 juin prochain afin de sortir massivement et d’accomplir ce geste patriotique qui nous incombe à tous’‘, a-t-il laissé entendre, avant d’appeler les Bamakois à voter OUI le jour du scrutin.

Quant au maire de la Commune II, il a invité toutes les femmes et tous les jeunes à sortir massivement pour voter OUI le 18 juin prochain. « Ce projet de nouvelle constitution est le meilleur choix pour le peuple malien. Il prend en compte les aspirations de la majeure partie des Maliens. A la mairie de la Commune II, nous soutenons ce projet de nouvelle constitution parce que c’est le chemin vers la refondation du Mali « , exhorte-t-il.                                                                                                               Mahamadou Traoré

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite