DIRECTION NATIONALE DES DOMAINES : La missive ministérielle  qui donne des ailes

35

La récompense du mérite semble désormais inscrite en lettres d’or au ministère de l’Urbanisme, des Domaines, de l’Aménagement du territoire et de la Population. En tout cas, le ministre Bréhima Kamena n’a de cesse d’inviter au travail bien fait. Aussi a-t-il décidé d’adresser chaque fois que l’occasion se présente des lettres de félicitations aux services et organismes relevant de son département qui se montrent à la hauteur de la mission.

Comme dans une saine émulation, la direction nationale des domaines (DND) a réalisé, en 2022, 162 347 000 000 de F CFA de recettes budgétaires sur une prévision annuelle de 151 050 000 000 F CFA, soit un taux de 107 %.

Dans une lettre de félicitations en date du 31 janvier 2023, le ministre de l’Urbanisme, des Domaines, de l’Aménagement du territoire et de la Population salue ce dépassement des objectifs de recettes budgétaires assignés en 2022 à la direction nationale des domaines. Il félicite le directeur national des domaines, Abdoulaye Dicko, ses collaborateurs et toutes les structures qui ont directement ou indirectement contribué à l’atteinte de ce résultat exceptionnel. Il invite ses services et organismes rattachés à persévérer dans cette voie en redoublant d’efforts pour l’atteinte des objectifs budgétaires assignés au titre de l’année 2023, tout leur en instruisant la franche et fructueuse collaboration avec les structures d’appui.

Ce n’est pas la première fois que le ministre de l’Urbanisme, des Domaines, de l’Aménagement du territoire et de la Population tresse des lauriers à Abdoulaye Dicko et à ses collaborateurs qui ont réellement mouillé le maillot pour dépasser les objectifs assignés mensuellement, trimestriellement, voire semestriellement.

Ce faisant, au même titre que la direction générale des impôts et la direction générale des douanes, la direction nationale des domaines, s’avère un bras financier de la Transition en cette période de réformes en vue d’un Mali Kura irréversible par le renflouement des caisses du Trésor public.                                                                                                    El hadj A. B. HAIDARA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite