INFRASTRUCTURES SCOLAIRES : Al Barka, avec le soutien de l’ambassade de Chine, offre 3 salles de classes au village de Gombala

31

D’ici à trois mois l’école du village de Gombala sera renforcée avec trois salles de classes, grâce à une initiative de l’association Al Barka avec le soutien financier de l’ambassade de Chine au Mali. La première pierre du bâtiment a posé le dimanche 5 juin par Daraja Haïdara, présidente de l’association Al Barka, qui était accompagnée de l’ambassadeur de Chine au Mali Chen Zhihong.

e village de Gombala, dans la région de Koulikoro, est une zone difficile d’accès situé à environ une vingtaine de kilomètres du centre-ville de Koulikoro. Les quatre classes que compte l’école du village sont construites en banco et manquent de tout notamment des table-bancs, le personnel enseignant et surtout un effectif pléthorique. Face à ce constat, des ressortissants du village de Gombala à Bamako ont sollicité l’appui de l’association humanitaire Al Barka pour la réalisation de nouvelles salles afin de décongestionner l’école pour que les enfants puissent étudier dans les meilleures conditions.

Ce vœu sera dans 3 mois une réalité avec la pose de la première des 3 salles de classes supplémentaires par l’association Al Barka avec le soutien financier de l’ambassade de la République populaire de Chine au Mali.

Compte tenu de l’espoir suscité par ce projet, les populations du village de Gombala, notamment les autorités coutumières, les associations féminines et organisations de jeunesse ont massivement fait le déplacement dans l’enceinte de l’école avec tambours et des chants traditionnels pour exprimer leur reconnaissance à Al Barka et son partenaire chinois. Pour le chef de village, cela fait des années que leur localité n’a pas enregistré un événement aussi heureux. Idem pour le maire de la localité, Ousmane Fomba, et les représentants des associations de jeunes et de femmes. « Nous remercions sincèrement la présidente de Al Barka et son partenaire la Chine pour ce projet car l’éducation occupe une place importante dans le PDSEC et nous ne ménagerons aucun effort pour soutenir de telles initiatives car la mairie à elle seule ne peut développer la commune et nous avons besoin du soutien de tous les partenaires », a soutenu Ousmane Fomba.

Mme Diarra Dassoun Diarra, porte-parole des femmes de Gombala, n’a pas aussi caché sa joie. « Les mots nous manquent pour exprimer notre gratitude à l’association Al Barka et à sa présidente Daraja Haïdara car bien avant ces trois salles de classes, elle a offert cette année un forage équipé d’une pompe manuelle à notre village. Sans oublier les tables-bancs et le soutien qu’elle ne cesse d’apporter à notre coopérative. Pour rappel, plus d’une centaine de femmes de notre village ont fait le voyage sur Bamako afin qu’on puisse exprimer au cours d’un forum nos besoins », a témoigné la porte-parole des femmes.

Intervenant de son côté la présidente de l’association Al Barka a exprimé toute sa reconnaissance à l’ambassade de Chine au Mali, qui a décidé de les soutenir dans un vaste projet de construction de salles de classes dans les zones rurales du pays. Elle a adressé les mêmes remerciements au ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Abdoulaye Diop.

Pour la présidente d’Al Barka, leur association, créée depuis une dizaine d’années, s’est fixée pour objectif de contribuer à la bonne éducation des enfants, leur insertion dans la vie professionnelle et le suivi-évaluation. A ceux-ci, il faut ajouter l’appui aux populations rurales pour l’amélioration de leurs conditions vie…

Dans ce cadre, plusieurs salles de classes ont été construites par Al Barka dans différentes localités avec chaque année des dons de kits scolaires.

Très ému par l’accueil chaleureux qui lui a été réservé, l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Mali Chen Zhihong a exprimé ses sincères remerciements à la présidente de l’association Al Barka, Daraja Haïdara,  et aux populations de Gombala. « L’éducation joue un rôle important pour l’éducation de base d’un pays, de son peuple. La Chine accorde une importance particulière à ce secteur et son investissement dans ce domaine est supérieur à 4 % du PIB pendant quatre années consécutives. L’éducation améliore les moyens de substance et contribue à la stabilité sociale et stimule la croissance économique à long terme.

L’éducation occupe une bonne place dans la coopération sino-malienne », a soutenu le diplomate chinois. Il a cité des réalisations dans le cadre de cette coopération éducative avec notre pays comme l’Université  de Kabala, le Centre de formation professionnelle et des bourses chinoises… Cette liste des projets chinois dans le cadre éducatif sera encore plus longue, a ajouté le diplomate chinois. Il a salué l’amitié sino-malienne qui ne cesse de se renforcer. Aussi il faut noter que la pose de la première pierre de ces trois salles de classes est le début d’un partenariat fructueux entre l’ambassade de Chine et l’association Al Barka qui sera concrétisé par des réalisations de plusieurs salles de classe dans les zones rurales du pays.

                                                                                           Kassoum Théra

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite