62E ANNIVERSAIRE DE L’INDEPENDANCE DU MALI : Les Maliens du Gabon célèbrent en grande pompe

11

Comme à la tradition, le Haut conseil des Maliens du Gabon a célébré le jeudi 22 septembre dernier, à l’ambassade du Mali à Libreville, le 62e anniversaire de l’accession de notre pays à l’indépendance. Au cours de la cérémonie, Amara Diarra, vice-président du Haut conseil des Maliens du Gabon, a appelé les Maliens de Gabon à l’union afin de faire face aux défis du moment.

cérémonie était présidée par Mamadou Mandjou Berthé, ambassadeur du Mali au Gabon, en présence d’Amara Diarra, vice-président du Haut conseil des Maliens de Gabon, ainsi que plusieurs membres de la communauté malienne du Gabon.

22 septembre 1960-22 septembre 2022 : cela fait exactement 62 ans que notre pays à accéder à l’indépendance. Ce 62e anniversaire a été célébré le jeudi dernier partout au Mali. Pour ne pas rester en marge de cette célébration, le Haut conseil des Maliens du Gabon a organisé une grande cérémonie à l’intention des Maliens du Gabon.

Dans son intervention, le vice-président du Haut conseil des Maliens du Gabon, a expliqué que le Mali a été le berceau de 5 grands empires à savoir : l’Empire du Ghana au milieu du 3e siècle, l’Empire du Mali, l’Empire songhaï, le Royaume bambara de Ségou et enfin l’Empire peul du Macina.

 « En son sein existait un brassage culturel et exemplaire constitué par les différentes ethnies. En 1222, Soundiata Kéita devient le premier Empereur du Mali et fixe la capitale à Niani. Il proclame la Charte du Mandé, 700 ans avant celle de l’ONU proclamée en 1945. De 1883 à 1960, le Mali devient une colonie française sous le nom du Soudan français. Le 22 septembre 1960, notre pays accède à l’indépendance après l’implosion de la Fédération sénégalo-malienne. De 1960 à 1968, Modibo Kéïta devient le 1er président du Mali indépendant. De 1968 à 1991, l’avènement du général Moussa Traoré a plongé le pays dans une spirale relativement dure ; le 26 mars 1991, le soleil de la démocratie se lève après un coup d’Etat perpétré par le général Amadou Toumani Touré dit ATT et entame une transition exemplaire et salutaire unique dans l’Histoire. L’alternance annoncée a commencé par les deux quinquennats de Son Excellence Alpha Oumar Konaré de 1992 à 2002. De 2002 à 2012, ATT revient à travers un processus démocratique et salutaire », a-t-il précisé.

Il a ajouté que le Mali a été et demeure un pays démocratique stable et hospitalier. « C’est avec un esprit décomplexé, ouvert et complémentaire bien que compétitif que les peuples maliens d’aujourd’hui et de demain apprendront à bâtir une nation sur de nouvelles valeurs, celles qui placent l’homme au cœur de l’ensemble des dispositifs existants. Cependant, notre discours de cette année se veut optimiste, salvateur et profondément tourné vers Allah, le Tout-Puissant afin qu’il aide notre pays, le Mali », a-t-il laissé entendre, avant de rappeler que la route vers la liberté et l’indépendance vraie n’est pas facile.                                                                              Mahamadou Traoré

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite