- Publicité-

2E EDITION DU MEMORIAL ASSETOU DITE DEOU KOÏTA : Les journalistes et animateurs sportifs de Kita éclairés sur le « Rôle de la presse sportive au développement du sport »

53

Dans le cadre de la 2e édition du Mémorial Assétou dite Déou Koïta (mère de Broulaye Konaté, le président de l’US Kita), les journalistes sportifs de Bamako ont livré, le dimanche 23 février 2020, un match gala de football contre les journalistes sportifs du cercle de Kita. En prélude à cette rencontre, Oumar Baba Traoré (président de l’Ajsm) et Modibo Diakité (secrétaire général du district de football de Kita) ont animé une conférence-débat sur le thème : « Rôle de la presse dans la promotion du sport, cas de Kita ». L’événement était présidé par Boubacar Safounè Diarra (1er adjoint au Préfet de Kita) qui avait à ses côtés Yacouba Kéïta (maire adjoint de Kita), Drissa Cissé (président de l’Association des journalistes de sport de Kita). La conférence était placée sous le parrainage d’Abdoulaye dit Broulaye Konaté (président de l’US Kita).

Dans son intervention, Oumar Baba Traoré a tenu à remercier Broulaye Konaté (président de l’US Kita) pour le parrainage de la cérémonie et Habib Sissoko (président du Comité National Olympique et Sportif du Mali et partenaire stratégique de l’Ajsm) qui a assuré le transport aller-retour de la délégation de l’Ajsm avec un mini bus.

« Sans journalistes sportifs,

 il n’y a pas de sport », dixit Oumar Baba Traoré

En développant le thème de la conférence, le « Rôle de la presse dans la promotion du sport, cas de Kita », il a défini le sport comme une activité physique pratiquée sous forme de jeux, d’exercices individuels ou collectifs avec l’observation de certaines règles. Et ce sport, à ses dires, est un tremplin pour mettre le pays à l’abri de beaucoup de maux et de crises et le développer. Et le sport peut être pratiqué par tout le monde (hommes et femmes) sans discrimination de race, de statut, de religion.

Le sport est facteur d’union, de communion, de cohésion, brassage, de paix. Comme acteurs du sport, Oumar Baba Traoré a cité, entre autres, les autorités administratives et politiques, les dirigeants sportifs, les techniciens, les athlètes, les supporteurs, les journalistes.

La pratique du sport sans les journalistes sportifs est insensée et sans goût. « Sans journalistes sportifs, il n’y a pas de sport. Les journalistes sportifs sont des acteurs importants dans la promotion du sport, toutes disciplines confondues », a-t-il soutenu. Car, a-t-il argumenté, ce sont les journalistes sportifs qui informent le public sportif sur la tenue des événements sportifs. Pour dire que les journalistes sportifs sont les yeux, les oreilles, les bouches du public sportif.

 « Les journalistes sportifs sont des juges, des éclaireurs pour les supporteurs. Les journalistes sportifs sont sollicités à longueur de journées pour donner leur avis sur des discussions et des rappels des événements sportifs », a-t-il soutenu. Pour le président de l’Ajsm, le journaliste sportif ne doit pas être source de conflit, de crise.

Le journaliste sportif, à travers ses écrits et autres propos, doit être un vrai informateur, un rassembleur. Il ne doit pas être un partisan. Il doit être objectif, équidistant vis-à-vis des dirigeants, des athlètes et des clubs. Il ne doit pas être le bras armé de qui que ce soit. Il a regretté la participation des journalistes sportifs dans l’amplification de la crise qui a secoué le football malien. Pour lui, les journalistes sportifs devaient parler le même langage. Et s’ils avaient parlé le même langage la crise n’allait pas connaître autant d’ampleur. Il a averti qu’après la résolution de la crise, les dérapages des journalistes sportifs seront désormais sanctionnés. Et un journaliste sportif est sous le coup d’une suspension d’un an. Le président de l’Ajsm a sollicité l’accompagnement des dirigeants sportifs de toutes les disciplines pour la promotion du sport au Mali et particulièrement à Kita.

Il est revenu sur la définition du journaliste qui est un diplômé d’une école de journalisme, un diplômé d’une école supérieure qui a comme activité le journalisme ou un quelqu’un ayant exercé pendant trois ans au sein d’une rédaction. Il a invité les journalistes à se former, à prendre la carte de membre pour avoir certaines facilités.

Modibo Diakité (secrétaire général du district de football de Kita) : « Un journaliste mal formé qui ne maîtrise pas les textes est un danger public »

Modibo Diakité (secrétaire général du district de football de Kita) a informé que son district comprend 11 clubs de 2e division en plus de l’US Kita (1ère division) affiliés à la Fédération malienne de football.  Ce qui fait de Kita le cercle le plus nanti en clubs de football. Il a témoigné que son district et les journalistes sportifs de Kita travaillent main dans la main. La preuve, il a révélé que l’Association des journalistes sportifs de Kita est ampliateur de tous les documents envoyés par le district de football de Kita. Car, a-t-il dit, le district ne peut pas travailler sans les journalistes sportifs qui jouent un grand rôle dans leur travail de communication. Ils jouent le rôle d’information et de sensibilisation du public sportif.

« Les journalistes sportifs de Kita sont réellement à pied d’œuvre dans le développement du football à Kita. L’Ajsk n’a jamais créé de problème au District », a-t-il témoigné. Il a invité les journalistes à s’informer sur les lois du football et à mieux préparer leurs émissions. Car, a-t-il dit, « un journaliste mal formé qui ne maîtrise pas les textes est un danger pour le public. Il est plus dangereux qu’une arme ». Il a appelé les journalistes sportifs à véhiculer une image positive de leur association en faisant sa promotion et la promotion de ses membres. Il a surtout préconisé la solidarité entre les journalistes sportifs. Il a remercié Broulaye Konaté pour le parrainage de la conférence-débat qui est une première à Kita et qui a été bénéfique pour les journalistes sportifs et le district de football de Kita.

Après ces exposés, les participants ont évoqué leurs préoccupations. Des responsables de certaines disciplines se sont plaints de leur marginalisation par les journalistes sportifs.

A la fin de la conférence-débat, il a été recommandé, entre autres, la formation continue des journalistes sportifs de Kita dans la connaissance des lois des jeux ; la transformation de l’Ajsk en Ajsm local de Kita ; l’achat des cartes de membres de l’Ajsm par les journalistes sportifs en vue de leur participation aux activités de l’Association ; l’instauration d’une distinction des meilleurs sportifs et des meilleurs dirigeants de Kita.

A la clôture de la conférence-débat, Boubacar Safounè Diarra (1er adjoint au Préfet de Kita) a promis l’accompagnement des autorités de Kita pour faciliter le travail des journalistes sportifs du cercle dans l’information et la sensibilisation du public sportif. Il a invité le Bureau exécutif national de l’Ajsm à multiplier les conférences-débats à Kita et dans les autres cercles du Mali.

Auparavant, à la cérémonie d’ouverture, le maire adjoint de Kita a souhaité la multiplication de pareilles conférences à Kita où le sport se développe. Oumar Baba Traoré a remercié les autorités administratives, politiques et sportives de Kita pour l’accueil réservé à sa délégation. Il a confié les journalistes sportifs à ces autorités pour leur formation.

Le préfet s’est réjoui de l’organisation de la conférence-débat qui a permis d’éclairer les journalistes sportifs sur leur rôle. Abdoulaye dit Broulaye Konaté était ravi de la tenue de la conférence-débat à Kita. A ses dires, les dirigeants sportifs comptent beaucoup sur les journalistes sportifs pour la réconciliation dans la famille du football malien. Il s’est engagé à accompagner le président de l’Ajsm dans la réconciliation des dirigeants sportifs.

Dramane Sangaré « Capi » et Balla Kouyaté ont fait des bénédictions pour la paix au Mali et la réconciliation des acteurs du football malien. Ils ont remercié Broulaye Konaté pour son travail de développement du football et du cercle de Kita.

                            Siaka DOUMBIA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite