PRESIDENTIELLE 2023 EN RDC : Félix Tshisekedi dit « Fatshi » : Serein et Confiant !

28

Félix Antoine Tskisekedi dit « Fatshi » semble en bonne position pour être réélu pour un second mandat à la tête de la République démocratique du Congo (RDC). Fatshi-Béton comme l’appellent les Congolais, était très serein et confiant, le mercredi 20 décembre dernier, après avoir accompli son devoir civique, au Collègue Saint Georges de Kinshasa. Depuis 2011, le mode de scrutin en RDC est un scrutin à un tour : le président est élu à la majorité simple des suffrages exprimés. Ce qui favorise le candidat Félix Tshisekedi, qui fait face à une opposition fragmentée. « Avec le deuxième mandat que je sollicite, nous allons poursuivre l’action entamée depuis 2019 et baliser le chemin vers ce Congo d’avenir dont je rêve », a dit Fatshi lors de sa campagne. Sa candidature est soutenue par la coalition « Union Sacrée » par une palette de personnalités dont Jean-Pierre Bemba, Vital Kamerhé, deux leaders du Mouvement de libération du Congo (MLC) et de l’Union pour la nation congolaise (UNC). Il s’agira pour eux de consolider les acquis pour la stabilité, la prospérité du pays et l’unité du pays. Mais, Fatshi est en face d’autres candidats de gros calibres dont l’opposant et l’homme d’affaires Moïse Katumbi, Président de « Ensemble pour la République » et président du Tout Puissant Mazembé ou encore Martin Fayulu, candidat malheureux à la présidentielle de 2018. Le scrutin a été émaillé par quelques irrégularités dues à l’ouverture tardive de bureaux de vote dans certaines provinces, manque de certaines logistiques comme la machine électronique. Ce qui a empêché certains électeurs de voter à temps. Heureusement que le problème a été vite résolu par la Céni. Chaque bureau est resté ouvert pendant 11 heures comme précisé dans la loi électorale. Ce qui a permis à beaucoup d’électeurs d’accomplir leur devoir civique. En tout cas, les résultats provisoires de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) seront proclamés en principe le 31 décembre et le 10 janvier 2024 pour les résultats définitifs. Le nouveau président prêtera serment le 24 janvier 2024, si tout va bien.

Je viens de voter avec sérénité. J’encourage tous les Congolais épris de paix et qui veulent un meilleur Congo, de faire comme moi, et de voter pour moi, le #20« . Ces propos sont du président de la République démocratique du Congo (RDC) Félix Antoine Tshisekedi communément appelé par ses militants « Fatshi-Béton », très serein et confiant, après avoir accompli son devoir civique, mercredi 20 décembre 2023, au Collège Saint Georges de Kinshasa.

C’est aux environs de 15 h 45 (heure locale) que Fatshi et son épouse Denise Nyakeru Tshisekedi ont fait leur entrée dans la cour du Collège, au bord d’une Range Rover couleur noire et sans immatriculation. Le couple présidentiel a été accueilli dans une ambiance de joie par les militants et sympathisants de la mouvance présidentielle. Ce qui prouve la popularité de cet homme politique. Et une bonne dizaine de minute a suffi au président Fatshi de voter en toute sérénité.

30 meetings en 30 jours dans

26 provinces sur 26

« Notre campagne de 30 jours se termine ce lundi 18 décembre, mais notre voyage vers un Congo uni, sécurisé et prospère ne fait que commencer. Bana Kin, bozaba champions, bo prouver angolelo, naza na esengomakasi.

C’est sur le terrain que nous avons lancé cette campagne, c’est sur le terrain que nous allons clôturer, avec vous. Merci pour votre forte mobilisation dans une ambiance exceptionnelle en ce moment à Kinshasa, Sainte-Thérése

Un marathon de 30 jours, 53 meetings dans 26 provinces sur 26 en République démocratique du Congo.

La sécurité et la paix en République démocratique du Congo sont au cœur de mes engagements. Je suis déterminé à défendre notre territoire et à renforcer la protection de mon peuple. Le chemin vers un Congo prospère passe par l’emploi de nos jeunes. Pour les 5 prochaines années, nous allons investir dans votre potentiel pour assurer votre avenir. J’ai partagé avec vous ma vision du Congo pour les 5 prochaines années, je vous ai écouté, maintenant, je vous appelle à exprimer cette force commune dans les urnes, votez massivement le numéro 20 ce 20 décembre« . Parole de Fatshi à la clôture de sa campagne à Sainte Thérèse de Kinshasa en présence de milliers de Congolais.

Soulignons que le candidat Numéro 20 a, durant cette campagne électorale, été dans différents coins du pays. D’Ouest en Est, du Nord au sud de la RDC, il a apporté un message d’espoir. Il a demandé à la population de lui renouveler sa confiance afin de consolider les acquis.

Ces acquis sont, entre autres, la gratuité de l’enseignement de base, le début de la mise en œuvre de la couverture santé universelle avec la gratuité de la maternité, l’ouverture diplomatique du pays, ainsi que les routes, écoles et centres de santé déjà construits et en construction.

Fier de son bilan jugé « positif » par beaucoup de Congolais lors de son premier mandat (il a été élu en décembre 2018 et prêté serment en janvier 2019), Félix Tshisekedi a décidé de briguer un second mandat sous les couleurs de son parti « Union pour la démocratie et le progrès social » (UDPS).

Cette candidature est soutenue par une coalition dénommée « Union Sacrée »  dirigée par François Muamba, ancien ministre de l’Economie sous Mobutu Sesse Seko puis du Budget sous la présidence de Joseph Kabila. Il fut aussi secrétaire général du Mouvement de libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba.

Deux poids lourds sont également avec Félix. Il s’agit bien de Jean-Pierre Bemba et Vital Kamerhe, respectivement vice-Premier ministre en charge de la Défense et vice-Premier ministre en charge de l’économie.

Jean-Pierre Bemba : «Le peuple va

accepter les résultats des urnes.

Nous sommes Confiants»

C’est aux environs de 13 heures (heure locale) que l’ex-chef de guerre, Jean-Pierre Bemba a voté au site de l’Athénée de la Gombe au nord de Kinshasa. D’ores et déjà, il se dit très confiant sur la victoire de Félix Tshisekedi.

« Le Congo va gagner. On va laisser le Congo gagner et les urnes vont parler. Le peuple va accepter les résultats des urnes. Nous sommes Confiants« , dira-t-il à la presse. Et durant la campagne électorale, Jean Pierre Bemba n’a cessé de défendre le bilan de Fatshi.

« Félix Tshisekedi est le premier président depuis l’Histoire du Congo à avoir déployé beaucoup de moyens pour équiper, moderniser et former l’Armée nationale afin de défendre l’intégrité territoriale de notre pays. Il a multiplié par 3 le budget de l’Etat en l’espace de 5 ans. Il a lancé le programme de 145 territoires et le programme de la gratuité de l’enseignement primaire et de la gratuite de la maternité. C’est un fils du pays« , a-t-il rappelé devant les congolais. Avant de souligner : « Le président de la République ne dort presque pas. Il se bat pour restaurer l’intégralité de notre pays« .

D’après la Commission électorale nationale indépendante (Céni), présidée par Denis Kadima Kazadi, les résultats provisoires seront proclamés le 31 décembre prochain et le 10 janvier 2024 pour les résultats définitifs. Le nouveau président de la République démocratique du Congo sera officiellement installé le 24 janvier 2024 lors d’une cérémonie de prestation de serment.

Il faut rappeler que la vision du Félix Tskisekedi dit « Fatshi » depuis son premier quinquennat est de « fonder un Etat moderne, vaincre la pauvreté, décrétée grande cause nationale pour construire un Congo fort tourné vers son développement dans la paix et la sécurité, un Congo réconcilié avec lui-même« .

D’après un leader politique congolais, « Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est le président congolais le plus politiquement correct, le plus performant, le plus réformateur, le plus pragmatique, et le plus proche de son peuple« .

Plus de 43 millions d’électeurs

et 75 478 bureaux de vote

Notons que cette élection présidentielle est couplée aux législatives, provinciales, communales, pour lesquelles de nombreuses candidatures ont été enregistrées. Et plus de 43 millions d’électeurs étaient donc appelés à élire les futurs dirigeants du pays dans 75 478 bureaux de vote dans les 26 provinces de la République démocratique du Congo.

El hadj A. B. HAÏDARA

depuis Kinshasa

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite