PRESIDENTIELLE 2023 EN RDC : 20 raisons majeures pour réélire Fatshi, le numéro 20 !

18

Première raison : Le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a réussi à rendre l’économie congolaise florissante et résiliente malgré les chocs exogènes et endogènes. En dépit de tous ces chocs, le Président de la République s’est montré proactif en peaufinant des stratégies efficientes ayant permis à la RDC de réaliser des progrès historiques, car le pays a triplé ses recettes qui sont passées de 4 milliards d’USD il y a trois ans, à 16 milliards d’USD aujourd’hui et tout cela a été rendu possible grâce à une mobilisation décuplée des recettes du trésor public par les régies financières (la DGI, la DGDA, et la DGRAD). Au sujet de la mobilisation des recettes, il a salué un homme qui a joué un rôle exceptionnel : il s’agit du ministre des Finances Nicolas Kazadi qui est un grand réformateur.

Deuxième raison : L’amélioration de l’image de marque de la RDC sur le plan international.  A titre d’exemple, nous avons réussi à renouer le partenariat jinjin avec les institutions de Bretton Woods, notamment le Fonds monétaire international (FMI) avec lequel un accord appuyé par la facilité élargie de crédit a été conclu et d’ici là, la cinquième revue sera approuvée par le Conseil d’Administration de cette institution financière.

Troisième raison : Le fait pour le Président de la République d’avoir sérieusement investi dans la sécurité de son pays.

Quatrième raison : Le Président de la République a rendu possible la gratuité de l’enseignement et tout dernièrement, la gratuité de la maternité dont nul ne pouvait rêver la faisabilité il y a quelques années. Ces deux grandes réformes sont une expression d’amour, un amour réel et profond.

Cinquième raison : La détermination sans répit du président de la République à booster le secteur agricole. La revanche du sol sur le sous-sol qui est devenu le leitmotiv de notre Président est en voie de prendre corps car, rappelez-vous la tenue au mois d’octobre dernier d’un grand forum conjointement organisé par le ministère des Finances et celui de l’agriculture ici à Kinshasa, forum axé sur l’agrobusiness.

Sixième raison : son ambition de mettre en branle des projets structurels, une façon de placer la RDC en phase avec les objectifs de développement durable (ODD) afin de cristalliser sa vision baptisée, « le peuple d’abord ». Parlant des projets structurels, l’exécution des travaux en rapport avec les 145 territoires est d’une éloquence manifeste.

Septième raison : Le Président de la République a rendu la justice distributive, car cette justice tend à devenir équitable, équilibrée et surtout impartiale. Huitième raison pour laquelle nous devons réélire Fatshi, c’est l’importance qu’il a déjà et veut accorder avec succès au secteur de la santé. 

Neuvième raison : Sa détermination à jouer un rôle clef dans la transition énergétique sachant que la RDC est un pays solution en cette matière. Dixième raison : l’investissement dans le capital humain.

Onzième raison : La lutte contre la corruption est devenue un véritable cheval de bataille à travers le nouveau paradigme mis en place par l’Inspection générale des finances (IGF) à savoir : le contrôle à priori, le contrôle à posteriori et le contrôle concomitant.

12) l’eau et l’électricité, 13) le secteur des assurances, 14) les investissements dans le secteur minier et le projet visant la diversification de l’économie, 15) la matérialisation de la démocratie, 16) la matérialisation de la liberté de presse et autres libertés relatives aux droits de l’homme, 17) la lutte contre le tribalisme et le régionalisme, 18) la promotion du cosmopolitisme, 19) la promotion de l’entrepreneuriat, 20) l’amélioration du climat des affaires en RDC.z

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite