POUR FACILITER L’ACCES DES POPULATIONS à L’EAU POTABLE : La Sonatam-SA dote le quartier Sénou Lafiabougou d’un forage d’eau pour plus de 11 millions FCFA

14

A travers la générosité de la Sonatam-SA, le quartier Sénou Lafiabougou a été doté d’un forage pour faciliter l’accès à l’eau potable des populations. Cette adduction d’eau qui a couté la bagatelle de 11,8 millions de F CFA a été inaugurée le mardi 22 novembre dernier par le directeur des ressources humaines de cette société Thierno Hadi Kanté

a cérémonie inaugurale de cette adduction d’eau a mobilisé une foule des grands jours dont des groupes de femmes et plusieurs personnalités. Au nombre desquelles, Aboubacar Siddik Fomba, membre du CNT, le directeur des ressources humaines, Thierno Hadi Kanté, le directeur du service juridique de la Sonatam-Sa Mahmoud Haïdara. C’était en présence des représentants des autorités traditionnelles et du leader religieux Cheick Soufi Bilal. Cette adduction d’eau, faut-il le rappeler est située devant une école appartenant audit guide religieux.

Avant de couper le ruban Symbolique, le directeur des ressources humaines de la Sonatam-SA, représentant le directeur général, a précisé que cette cérémonie constitue une nouvelle victoire pour sa société dans son combat quotidien afin de donner l’eau potable aux populations les plus défavorisées de notre pays. « Cette cérémonie est de très haute importance pour nous, car nous avons donné en peu de temps une chose essentielle de la vie : l’accès à l’eau potable aux populations de Sénou », a introduit M. Kanté.

Selon lui, cette activité est une fois de plus la manifestation réelle de l’engagement de la Sonatam-SA à soutenir les populations les plus fragiles à travers des investissements sociaux dans plusieurs domaines dont celui de l’accès à l’eau potable, source de vie.

Pour ce faire, il a ajouté que son entreprise a investi durant les sept dernières années dans la réalisation de 21 forages la somme de 271 millions de F CFA. Pour cette année, ce sont 48 millions FCFA qui ont été dépensés pour quatre forages comprenant 11,8 millions de F CFA pour celui inauguré à Senou Lafiabougou.

S’agissant du château de Sénou, il a précisé qu’il est équipé d’un dispositif d’adduction d’eau sommaire composé d’un château de 5000 litres et d’un système de pompage solaire à haut voltage pour une capacité de 5,5 mètres cubes/heure, et tout cela pour réduire la souffrance des populations et contribuer par la même occasion à préserver notre environnement. Cette infrastructure moderne, dotée de toutes les commodités, est un joyau qui permettra, entre autres, d’améliorer le cadre de vie des populations de Sénou. « Cette qualité d’entreprise moderne citoyenne, qu’est la Sonatam, profite aussi à l’Etat à travers le versement régulier des impôts et taxes, rien qu’en 2021, notre société a contribué aux recettes fiscales de l’Etat à hauteur de 60 milliards F CFA. La Sonatam ne peut continuer à jouer ce rôle d’entreprise citoyenne au bénéfice des populations et de l’Etat que si les populations et les autorités du Mali s’impliquent efficacement à combattre la contrebande des cigarettes dont les effets pervers et criminels constituent un frein au développement socioéconomique de notre pays », a fait savoir le DRH.

Cependant si l’infrastructure a été réalisée dans ce secteur c’est surtout grâce à l’intervention d’Aboubacar Siddik Fomba qui a plaidé auprès de la Sonatam la cause des populations de Sénou Lafiabougou. Aussi, après une enquête parlementaire, M. Fomba a témoigné de l’engagement patriotique de la Sonatam dans le cadre des œuvres sociales, la lutte contre le chômage et sa précieuse contribution aux impôts. « Ce sont ces genres d’aides au développement don notre pays a besoin », a-t-il laissé entendre.

« Avec cette adduction d’eau, les femmes de Senou vont économiser environ 9 millions de F CFA par an car elle dépense 300 à 500 F CFA par jour pour avoir de l’eau. Aussi, ce sont au minimum 50 familles qui vont avoir de l’eau gratuitement », a témoigné M. Fomba.

Intervenant au nom de Cheick Soufi Bilal, Cheick Sadio Bilal Diakité a remercié la Sonatam pour cette œuvre qui sera d’une importance capitale pour les populations.  Même son de cloche chez les groupements de femmes du quartier qui ont aussi insisté sur l’importance de cette infrastructure eu égard au problème d’eau dans le quartier. « Les femmes, les enfants de Senou Lafiabougou souffrent du problème d’eau car il nous arrive souvent de faire plusieurs jours sans avoir cette précieuse denrée. C’est pourquoi nous saluons à juste titre la construction de ce château d’eau », s’est réjouie la porte-parole des femmes Mme Diabaté Fatoumata Kamissoko.

La cérémonie inaugurale a pris fin à travers la coupure du ruban symbolique et la visite des infrastructures.                                                                          Kassoum Théra

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite