MOULAYE OMAR HAÏDARA, NOUVEAU PRESIDENT DU PDES: « Le PDES ne fait plus partie d’aucun regroupement politique »

22

C’est désormais  chose faite. Le jeune cadre, Moulaye Omar Haïdara, est le nouveau président du Parti pour le développement économique et la solidarité (Pdes) qui regroupe les amis de l’ancien président de la République, Feu le Général Amadou Toumani Touré. Moulaye Omar Haïdara succède à Djibril Tall. Il s’engage à relever le défi avec tous les cadres et militants du parti puisque, selon lui, c’est un honneur et une lourde responsabilité. Pour ce faire, Moulaye Omar Haïdara a adressé ses sincères remerciements au président sortant, Djibril Tall, pour son sens élevé de la responsabilité, de l’écoute et de tous les efforts consentis pour maintenir le cap du bateau Pdes. C’était à la faveur du troisième Congrès ordinaire du parti, tenu du 25 à 26 septembre 2021 au Centre international des conférences de Bamako (Cicb) plein à craquer. Nous publions le discours intégral du nouveau président, lu après son investiture.

En ces moments difficiles, où notre pays est confronté à une adversité sans précédent, menacé jusque dans ses fondements par une crise multidimensionnelle, au moment où la nation malienne toute entière pleure. je voudrais vous demander de bien vouloir observer une minute de silence en la mémoire de tous les fils du pays, militaires et civils, qui sont tombés sur le champ de l’honneur et de la dignité ainsi qu’à celle de notre illustre mentor. Le soldat de la démocratie, le bâtisseur Amadou Toumani Touré. Que leurs familles durement éprouvées trouvent ici l’expression de ma compassion la plus sincère ainsi que celle du Pdes tout entier.

Nous voici au terme du troisième congrès ordinaire de notre grand parti, le Parti pour le développement économique et la solidarité. Permettez-moi de sacrifier à un devoir absolu qui est de saluer l’engagement des militants et l’esprit positif qui ont prévalu tout le long des travaux. Sans préjudice pour les délégués venus des régions sud et de la diaspora.

Je voudrais adressez mes remerciements tous particuliers aux délégués venus du nord et du centre du pays au regard des risques encourus pour assister au congrès de leur parti, de notre parti. Ceci dénote d’un engagement sans faille pour le parti, pour le Mali et requiert toute notre considération à leur égard.

Au cours de vos travaux vous avez procédé, sans complaisance et en vous servant de l’expérience et des difficultés vécues, au toilettage de nos textes fondamentaux d’une part et d’autre part à un choix judicieux des hommes et femmes qui auront en charge pendant les cinq années à venir, le destin de notre parti. Je suppose que c’est aussi avec la même rigueur que vous m’avez confié ce poste prestigieux de Président du parti faisant de moi l’ainé du Pdes sans en être le plus âgé. C’est un honneur et une lourde responsabilité. J’en suis fier et je m’engage à relever le défi avec vous.

Le Pdes est un parti singulier, né sous la houlette du Président ATT et la houle du rouleau compresseur du Mouvement Citoyen qui a fédéré toutes les sensibilités toutes les couches sociales, spontanément sans promesse de monts et merveilles, seulement par l’appel patriotique, le crédo du rassemblement et du consensus ainsi que celui du travail de tous au profit de chacun. Tel a été le Pdes, tel est le Pdes, tel sera le Pdes qui n’a nul besoin de vendre des chimères.

Le troisième congrès ordinaire de notre parti se tient à un moment très particulier de l’histoire de notre pays. En effet, sous les effets conjugués de facteurs subjectifs et objectifs avec la portance de la mauvaise gouvernance nous vivons une transition politique importante. Dans l’histoire des nations, une transition est une opportunité de refondation des piliers fondamentaux de la nation. Nous devrons la saisir avec intelligence en n’ayant d’autre objectif que le Mali, rien que le Mali, notre seul et unique pays. En partenariat, le Pdes soutiendra les autorités de la transition.

C’est pourquoi, le congrès a adopté le slogan suivant : Réconcilier, Rassembler et Reconstruire. Le tout placé sous l’hommage historique au président Amadou Toumani Touré, le soldat de la démocratie, le patriote, le bâtisseur. Puisse son âme reposer en paix !

Le Pdes est précisément l’instrument idoine pour reprendre, sinon continuer à réconcilier, à rassembler et à reconstruire.

Réconcilier le Malien avec lui-même, c’est revenir aux fondamentaux de nos valeurs sociétales ; réconcilier le Malien avec le Mali, c’est cultiver le patriotisme ; réconcilier le citoyen malien avec la citoyenneté, c’est cultiver le civisme ; réconcilier l’élève avec l’école, réconcilier l’école avec l’apprentissage de qualité, réconcilier le travailleur avec le travail bien fait et j’en passe. Alors, seulement, le rassemblement sera une réalité et la reconstruction un objectif commun.

Voilà ce à quoi le Pdes s’attachera désormais ; agir avec et autour de ses valeurs et idéaux qui ont pour nom Solidarité, Equité, Proximité avec le peuple, Action Concrète de développement impactant directement sur le citoyen. A partir d’aujourd’hui chaque jour qui passe est un test de la capacité du Pdes, de votre capacité, de notre capacité à ancrer durablement dans le paysage politique de notre pays ce courant de pensée et faire en sorte que sur le plan institutionnel il soit dignement représenté.

Je suis convaincu que vous saurez relever ce nouveau défi aux différents niveaux de responsabilités qui sont désormais les vôtres au sein du Pdes. Je sais également que par votre engament quotidien et par l’exemple que vous projetterez, vous aurez à cœur de donner à la politique sa réelle légitimité et sa véritable dignité.

Comme le disait Ghandhi « la différence entre le possible et l’impossible c’est la détermination ».

Cette tâche relève d’abord et avant tout des leaders et militants que nous sommes et nous devons la mener en ayant conscience des enjeux et que c’est à ce prix seulement que le Pdes reprendra les reines du pouvoir en février 2022, inchallahou.

Au regard du potentiel humain que notre parti recèle, de l’expérience acquise par ses principaux animateurs sur le terrain, et la force de notre engagement commun, je peux simplement dire ceci : « Il n’y a pas de vent contraire pour celui qui sait où il va ».

« Nous avons les moyens de réaliser cette ambition. Nous pouvons la réaliser » et la ferons ! inchallahou.  « Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément. »

Le moment venu, nous dirons simplement à nos compatriotes de regarder autour d’eux. Ils verront les réalisations de notre régime qui de 2002 à 2012 a changé qualitativement leur vie et a contribué au rayonnement international de notre pays. Tous les villages, hameaux, campements de même toutes les villes du Mali sont marqués par les réalisations du Programme de développement économique et social (Pdes).

Nous sortons du congrès de la réconciliation de rassemblement et de la reconstruction de notre parti. A cet effet, le parti, à compter d’aujourd’hui, se désengage de toutes les alliances et regroupements noués par le passé. Le Pdes ne fait donc plus partie d’aucun regroupement politique.

Dans les tout prochains jours et après une analyse approfondie du contexte sociopolitique, le CDN fera connaitre à l’opinion nationale et internationale la position du Pdes sur les grandes questions de la vie de la Nation.

Enfin, permettez-moi de remercier à mon nom propre le président Djibril Tall pour son sens élevé de la responsabilité, de l’écoute et tous les efforts consentis pour maintenir le cap du bateau Pdes. Cher tonton, cher ami, cher confident, reçois ici toute ma profonde gratitude et sache que ton repos tant souhaité n’est pas pour demain.

Je ne saurai terminer mon intervention sans renvoyer les nouveaux membres du Comité exécutif national du Pdes à l’exercice de leurs fonctions respectives et exprimer mes profonds remerciements aux partis amis, aux délégations de l’intérieur et de l’extérieur et mes chaleureuses félicitations à tous ceux qui ont participé à l’organisation de ce congrès.

En vous souhaitant bon retour dans vos foyers respectifs, je déclare clos les travaux du troisième congrès ordinaire du Parti pour le développement économique et la solidarité ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite