EVADEE DE LA PRISON LORS D’UNE EXTRACTION POUR RAISONS MEDICALES : La femme d’affaires Aminata Doumbia dite « Dado » rattrapée et placée sous mandat de dépôt

68

Evadée de la prison pour femmes de Bollé lors d’une extraction pour raisons médicales, il y a quelques semaines, la femme d’affaires Aminata Doumbia dite Dado vient d’être appréhendée par les services de sécurité. Elle a été placée de nouveau sous mandat de dépôt par le procureur près le Tribunal de la Commune V. Depuis quelques jours, elle dort à Bollé. Notons qu’elle était incarcérée à Bollé suite à une affaire d’escroquerie de plusieurs millions de F CFA sur un homme d’affaires malien résidant à l’étranger pour un marché d’achat de « Caterpillar » depuis l’Allemagne. Et les deux surveillantes qui l’accompagnaient lors de sa fuite, sont incarcérées à Koulikoro. 

ette rocambolesque évasion de la prison pour femme de Bollé peut-être un bon scénario de film pour les réalisateurs. Loin d’être une fiction, c’est une réalité.  Les services de sécurité viennent de mettre la main sur la femme d’affaires du nom de Aminata Doumbia communément appelée par ses proches « Dado », quelques mois après son évasion de la prison pour femmes de Bollé. Elle y séjournait depuis 2 ans pour avoir escroqué un homme d’affaires de renommée internationale résidant à l’étranger dans l’achat d’un engin « Caterpillar » pour plusieurs millions de nos francs.

Elle avait fui suite à son transfert dans les hôpitaux de Bamako. En fait, elle a profité de l’état de sa santé pour prendre la tangente, que deux surveillantes de prison étaient censées veiller sur elle.

L’évasion de cette femme d’affaires a fait l’objet d’un article dans votre journal préféré. Et cette publication avait suscité beaucoup de bruit dans les milieux judiciaires, poussant le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, garde des Sceaux, Mahamadou Kassogué, à prendre le dossier en main comme il l’a toujours fait dans des dossiers importants. C’est pourquoi, l’alerte a été lancée partout pour retrouver Dado. Nos services de sécurité étaient mobilisés et ont mis leur professionnalisme en jeu pour mettre fin à la cabale de Dado, désormais rattrapée et retournée en prison.

En effet, ils ont mis la main sur la femme d’affaires, selon nos informations, dans une capitale régionale. En fait, Dado a été identifiée et localisée suite à ses nombreux appels téléphoniques. Pour ce faire, elle disposait d’une centaine de puces de téléphones, qu’elle utilisait pour ses communications.

Après avoir été arrêtée, Dado a été placée de nouveau sous mandat de dépôt par le procureur près le Tribunal de la Commune V. C’est ainsi qu’elle a réintégré la prison pour femmes de Bollé il y a quelques jours.  

Notons que les deux surveillantes de prison qui accompagnaient Dado lors de son extraction dans les hôpitaux ont été aussi placées sous mandat de dépôt et incarcérées à la prison de Koulikoro.

En tout cas, le ministre de la Justice, Mahamadou Kassogué, et celui de la Sécurité et de la Protection civile, le général Daoud Aly Mohammedine, méritent une mention spéciale pour cette synergie d’action qui a permis de mettre la main sur l’indélicate femme d’affaires.

       El Hadj A.B. HAIDARA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite