AïCHA KANTé, UNE FEMME BARBUE : « Mon combat vise l’acceptation des femmes barbues par la société »

35

Agée de 29 ans, Aïcha Kanté, commerçante de son état est une femme hirsute communément appelé femme barbue. Elle est l’une des rares femmes au Mali qui a accepté de garder sa barbe pour faire face au grand dam des préjugés. Malgré ses efforts visant à montrer que les femmes barbues sont normales comme les autres, elle reste la cible des critiques d’individus mal intentionnés. Cependant, elle n’en démord pas. Loin s’en faut.

ïcha Kanté est une jeune dame normale qui essaie de vivre sa vie sans le regard des gens sur sa personne. Cette jeune commerçante est hirsute. La présence d’une barbe chez la femme est liée à un dérèglement hormonal entraînant un hirsutisme. Contrairement à l’explication scientifique, il y a des individus écervelés qui traitent ces femmes barbues de sorcières. C’est pour briser ce préjugé sur les femmes barbues qu’Aïcha Kanté est décidé de garder sa barbe.

Selon elle, les femmes barbues sont toujours sous le regard de la société malienne. « A l’adolescence, j’ai constaté que ma barbe poussait comme celle des hommes. Au début, je me rasais régulièrement pour qu’elle pousse parce que cela est très mal vu dans notre société. Une femme avec la barbe est perçue dans notre société comme une malédiction. Avant d’accepter de vivre avec la barbe, j’ai été la cible de plusieurs critiques de la part des uns et des autres dans mon quartier. Certaines pensent toujours que je fais exprès pour attirer les regards des gens sur moi et d’autres pensent que je suis un homme qui essaie de se transformer en femme. En plus de cela, il y a certaines personnes qui disent du bien de moi. Ils disent que c’est un fait de Dieu si j’ai eu la barbe », dit-elle. Pourquoi elle décide de garder sa barbe comme les hommes ? En réponse, notre jeune commerçante explique que c’est suite à une longue réflexion qu’elle a décidé de garder sa barbe pour montrer à la société qu’elle et ses semblables sont normales comme les autres femmes. « Après plusieurs jours de réflexion, j’ai décidé de garder cette barbe parce que je me plaisais dedans et les membres de ma famille m’ont accompagné. Ils m’aiment comme je suis. Contrairement à moi, il y a d’autres femmes barbues qui ont peur de la garder à cause du regard de la société sur leur personne. Ces femmes souffrent de ce problème parce qu’elles n’arrivent pas avoir un époux. Les hommes ont très peur des femmes barbues. Aujourd’hui, mon combat est de faire en sorte que les femmes barbues puissent être acceptées dans la société. Je profite de l’occasion pour inviter toutes les femmes barbues du Mali d’accepter comme elles ont été faites par le Dieu », laisse-t-elle entendre. Et d’inviter les populations à ne pas les fuir.

                       Mahamadou Traoré

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite