47e ASSEMBLEE GENERALE DE LA CPCCAF, COUPLEE à SON 50e ANNIVERSAIRE ET CLOTURE DU PROGRAMME ARCHIPELAGO, à COTONOU, BENIN : Une forte délégation de la CCIM, conduite par le vice-président Issa Yattassaye, a pris part aux travaux

17

Du 9 au 12 mai 2023, le palais des congrès de Cotonou a servi de cadre à l’organisation de la 47e assemblée générale de la Conférence permanente des chambres consulaires africaines et francophones (CPCCAF) et de clôture du programme Archipelago. Au cours de ladite assemblée, les opérateurs économiques de l’espace francophone se sont également réunis dans le cadre des Rencontres d’affaires africaines et francophones (Rafa), avec une forte participation de la délégation malienne, conduite par le vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM), Issa Yattassaye, représentant le président par intérim de l’institution, Madiou Simpara. 

uverts le mardi 9 mai dernier dans le gigantesque palais des congrès (rénové) de Cotonou, en présence notamment du ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané et de la ministre béninoise de l’Industrie et du Commerce, Shadiya Alimatou Assouman, les travaux de la 47e assemblée générale de la CPCCAF et de clôture du programme Archipelago se sont poursuivis jusqu’à hier. La journée de ce vendredi étant consacrée aux visites de la Zone spéciale économique, des entreprises et touristiques.

Ainsi, durant ces journées, les membres du réseau CPCCAF, venus, de plus de 130 chambres consulaires et organisations, avaient eu à échanger autour des axes de coopération économique et également de développement des partenariats entre entreprises, issues principalement de l’espace économique francophone. A cet effet, les quelque 200 participants, réunis dans différents ateliers, ont eu à échanger autour des thèmes tels que « présentation des divers outils et dispositifs proposés par les partenaires du réseau CPCCAF », « les chambres consulaires du réseau CPCCAF sur les enjeux et le positionnement à l’horizon 2073 » ou encore « la capitalisation et la clôture du programme Archipelago ».

Une table ronde sur « l’implication des entreprises dans les programmes de formation professionnelle en alternance » avait enregistré la participation de l’ensemble des neuf pays dans lesquels une vingtaine de projets avaient été déployés dans le cadre du programme Archipelago qui tire vers sa fin. Même si les pays bénéficiaires et leurs partenaires avaient émis l’idée de la mise en place d’un programme Archipelago2.

Des centaines de jeunes maliens formés en entreprenariat et boucherie

Dans notre pays, le programme Archipelago-Mali, financé par l’Union européenne et exécuté par la CCIM, avait eu à former dans les domaines de l’entreprenariat jeunes (hommes et femmes) et de la boucherie. Au terme dudit programme, qui prendra officiellement fin ce mois de mai, ce sont des centaines de jeunes filles et de jeunes hommes qui avaient été formés, par notamment des cadres de la CCIM, dans les domaines susmentionnés à Bamako, Kayes, Koulikoro, Ségou et Sikasso.  A l’issue de cette assemblée générale de la CPCCAF, plusieurs conventions ont été signées entre les opérateurs économiques béninois et ceux d’autres pays de l’espace francophone.

Rappelons que la CPCCAF, qui a fêté ses 50 ans, le 11 mai dernier, est un réseau international de plus de 130 chambres consulaires et organisations de 32 pays, dont 26 pays africains. Elle a été, en effet, créée, le 11 mai 1973, par feus les présidents Félix Houphouët-Boigny, Léopold Sédar Senghor et Georges Pompidou. Cinquante ans après, et pour assurer sa pérennité, les participants à cette 47e assemblée générale de la CPCCAF se sont penchés, hier, sur son avenir au cours… des 50 prochaines années.                                                                                                                           Mamadou Fofana, depuis Cotonou

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite