PARTICIPATION AUX PROCESSUS ELECTORAUX:Une soixantaine de femmes de la région de Ségou outillée par PF.DESC-Mali

17

Dans le cadre du Projet ‘’MUSOW KUNKAN’’ ouu Cellules d’Orientation de Proximité, financé par le PNUD et ses partenaires à travers le PAREM, la plate-forme Droits économiques sociaux culturels du Mali (PF.DESC-Mali) a organisé du 12 au 13 janvier dernier, au Conseil régional de Ségou, une session de formation à l’intention des femmes leaders, femmes candidates, des femmes élues et des défenseurs des droits de femmes en vue de promouvoir leur participation aux processus politiques et électoraux prévus par la transition au Mali.

La cérémonie d’ouverture était présidée par Daouda Diarra, préfet de Cercle de Ségou, en présence de Mme Sacko Djélika Haidara, représentante du maire de la Commune urbaine de Ségou, Amadou Traoré, Chef de quartier de Sokolakono, ainsi que plusieurs responsables des autorités locales.

C’est pour renforcer les capacités des femmes leaders, femmes candidates, des défenseurs des droits de femmes et des femmes élues de la région de Ségou sur la Loi 2015-052 du 18 décembre 2015, les instruments de protection des droits des femmes et la Nouvelle Loi électorale et le Chronogramme des élections que la PF.DESC-Mali a initié cette session de formation de deux jours.

Dans son discours de bienvenue, la représentante du maire de la Commune urbaine de Ségou, a remercié les responsables de la PF.DESC-Mali pour le choix porter à Ségou afin de tenir cette session de formation. ‘’La participation politique des femmes est très important dans une société qui veut aller de l’avant. C’est pour cela que nous réitérons la disponibilité de la Mairie de la Commune urbaine de Ségou à accompagner de telle initiative visant à promouvoir les droits des femmes et à leurs implications effectives dans l’action politique. J’exhorte les femmes de la région de Ségou à s’unir afin de relever les défis d’une participation aux différents processus électoraux prévus par la Transition au Mali’’, a-t-elle expliqué, avant de remercier le PNUD et ses partenaires à travers le PAREM.

Pour sa part, le préfet du Cercle de Ségou, a indiqué que l’une des priorités des autorités de la Transition est d’organiser des élections libres, transparentes, apaisées et inclusives. ‘’Il y a de cela des années que les autorités maliennes ont fourni beaucoup d’efforts en faveur de la promotion du genre et de l’émancipation des femmes à travers des lois et des plaidoyers. Je suis sûr que cette session de formation va permettre de renforcer les capacités des femmes et jeunes qu’elles puissent participer pleinement aux différents processus électoraux prévus en 2023 et 2024’’, a-t-il laissé entendre, avant d’inviter les participant à plus assiduité durant la formation.

Mahamadou Traoré

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite