MOSSA AG ATTAHER LORS DE LA JOURNéE DE MOBILISATION PATRIOTIQUE : « La jeunesse plus que jamais mobilisée pour densifier les actions et faire de la Transition une réelle réussite »

41

Le Palais des sports Salamatou Maïga, a abrité, le samedi 18 mars dernier, les activités de la Journée de mobilisation patriotique et d’engagement citoyen de la jeunesse pour soutenir la Transition. Au cours de cette rencontre, le chef du département de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne a indiqué la jeunesse malienne reste plus que jamais mobilisée pour densifier les actions et faire de la Transition, une réelle réussite.

a cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le colonel Abdoulaye Maïga, en présence de Mossa Ag Attaher, ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne, Habib Dackouo, président du Conseil national de la jeunesse (CNJ), ainsi que plusieurs membres du gouvernement.

C’est pour galvaniser la jeunesse malienne à répondre à l’appel du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta que le département de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne a initié cette journée de mobilisation patriotique.

Mossa Ag Attaher a d’abord félicité la mobilisation de la jeunesse malienne autour de l’appel du président de la Transition, en particulier à l’écho apporté à cet appel patriotique et citoyen par la jeunesse malienne. « Vous venez encore de l’écouter ; lors de cette rencontre, le Président s’adressait à la jeunesse malienne, en ces termes, je cite : « … ‘La jeunesse, vous avez un rôle central, vous avez un rôle de veille sur la nation malienne. Vous devez servir de sentinelle et c’est à partir de maintenant que vous devez nourrir cette intention. Il faut des sacrifices. On ne peut pas semer quelque chose et récolter au lendemain. Ce n’est pas possible. Je suis jeune au même titre que vous. Si j’échoue, c’est toute la jeunesse malienne qui a échoué’. A cet appel pressant, il devenait impératif pour la jeunesse malienne, dans un élan d’union sacrée et riche de sa diversité et de sa pluralité, de se mobiliser et se ceindre les reins pour soutenir, accompagner et se dédier à l’œuvre de refondation de l’Etat engagée », exhortera-t-il.

Il a également précisé qu’en écho à ce vibrant appel patriotique doublé des principes qui sous-tendent désormais l’action publique, la jeunesse malienne reste plus que jamais mobilisée pour densifier les actions et faire de la Transition, une réelle réussite. « Pour ce faire, la jeunesse est ici. Oui, elle est ici la jeunesse de Kayes. Elle est ici la jeunesse de Koulikoro. Elle ici la jeunesse de Sikasso. Elle ici la jeunesse de Ségou. Elle est ici la jeunesse de Mopti.  Elle est ici la jeunesse de Tombouctou. Elle est ici la jeunesse de Gao. Elle est ici la jeunesse de Kidal. Elle est ici la jeunesse de Taoudenni. Elle est ici la jeunesse de Ménaka. Elle est ici la jeunesse de Nioro. Elle est ici la jeunesse de Kita. Elle est ici la jeunesse de Dioïla. Elle est ici la jeunesse de Nara. Elle est ici la jeunesse de Bougouni. Elle est ici la jeunesse de Koutiala. Elle est ici la jeunesse de San. Elle est ici la jeunesse de Douentza. Elle est ici la jeunesse de Bandiagara. Elle est ici la jeunesse du district de Bamako. Enfin, elle est ici la jeunesse de la diaspora. Ces jeunes sont venus d’Ouest, du Nord, d’Est, du Centre et du Sud. Ils sont musulmans, chrétiens et laïcs. Ils sont du Mali de l’intérieur et de la diaspora. Ils sont d’appartenance politique, culturelle et linguistique diverses mais ont comme seul bien commun le Mali. Notre diversité constitue un atout incommensurable pour notre pays », a-t-il développé.

Toujours selon lui, cette mobilisation, au-delà de servir de cadre d’échange et de partage, se présente comme le lieu de réimpression du patriotisme, afin que les réformes envisagées trouvent leurs échos en la jeunesse. « A cet effet, chers jeunes, je voudrais vous engager à soutenir et accompagner, sans réserve, les plus hautes autorités dans la mise en œuvre des grands chantiers de la Transition dont l’objectif ultime est de redorer l’image du Mali et lui redonner toute sa place dans le concert des nations. Je voudrais particulièrement vous engager, par le don de soi et la conscience citoyenne, à porter ces réformes en cours. Ce faisant, vous devriez contribuer, de façon permanente, à servir de rempart pour que soient effectives ces réformes indispensables pour faire du Mali, un havre de paix, un océan de bonheur », a-t-il indiqué.

Le président du CNJ a indiqué que cet événement vise à répondre à l’appel du président de la Transition. « Au-delà de cette activité, le Conseil national de la jeunesse s’inscrit dans une dynamique de sillonner toutes les communes de Bamako, les régions et la diaspora afin de véhiculer des messages de communion entre fils du pays, mais aussi pour soutenir les actions hautement patriotiques et salutaires posées et en cours par les autorités de la Transition », a-t-il conclu.

L’un des moments forts de cette journée de mobilisation patriotique et d’engagement citoyen de la jeunesse pour soutenir la Transition a été la remise des attestations de reconnaissances à plusieurs membres du gouvernement par le président du Conseil national de la jeunesse (CNJ).                                                  Mahamadou Traoré

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite