- Publicité-

SESSIONS DE FORMATION EN SAPONIFICATION EN JUIN : Plus de 755 femmes et jeunes outillés par « Siguida Yeelen »

20

Dans le cadre de son projet dénommé « Autonomisation des femmes et des jeunes du Mali », l’association « Siguida Yeelen » a organisé plusieurs sessions de formation en saponification à l’endroit des femmes et des jeunes de plusieurs localités du pays. Pour ce mois de juin, plus 755 femmes et jeunes ont bénéficié de cette formation sur la fabrication des différentes gammes de savon et d’autres produits détergents.

Depuis sa création en 2013, l’association « Siguida Yeelen » s’est donnée comme objectif l’autonomisation des femmes et des jeunes du Mali à travers la formation en saponification, produits détergents et la transformation des céréales. Afin d’atteindre cet objectif, elle organise régulièrement chaque mois des sessions de formation en saponification. Pour ce mois de juin, plus 755 femmes et jeunes de différentes localités du Mali ont été formés.

Selon Abdou Coulibaly, président de l’association « Siguida Yeelen », son association mène plusieurs activités de développement local. « Nous avons compris que le développement d’un pays ou d’une localité passe forcément par l’autonomisation des femmes et des jeunes. C’est pour cela que depuis des années nous avons initié un programme de formation basé sur la saponification. À travers ce programme de formation, elles apprennent à fabriquer différentes gammes du savon (savon dur, savon liquide, savon artisanal et de l’eau de Javel). A noter que cette formation est assurée par l’un des meilleurs spécialistes de la savonnerie au Mali. C’est un chimiste qui a plus de 30 ans d’expérience dans le métier. En 2020, plus de 1056 femmes et jeunes ont bénéficié de ce programme de formation, mais, pour cette année, nous comptons aller très loin. En plus de ce programme, nous formons également les femmes sur la transformation des céréales ».

Les bénéficiaires du programme sont des ressortissants de Koutiala : une centaine de personnes ; Zangasso : une centaine de personnes ; Zégoua : 150 personnes ; Commune V du district de Bamako : 80 personnes ; Tiébani : 72 personnes ; Commune de Dio (cercle de Kati) : une centaine de personnes.

Mahamadou Traoré      

Aujourd’hui-Mali                                    

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite