MISSION ET OBJECTIFS DE LA CEDEAO : Une soixantaine de jeunes outillés par la JUA-Mali

25

Dans le cadre du projet d’Appui à la Transition financé par la République fédérale d’Allemagne, la Jeunesse Union africaine du Mali (JUA), en partenariat avec le bureau du représentant de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), a organisé du 9 au 10 novembre, au Mémorial Modibo Kéïta, une session d’information à l’intention des jeunes sur les objectifs, les avantages, la vision, les réalisations et le protocole additionnel de la Cédéao.

La cérémonie d’ouverture de la session était présidée par Tahirou Sidibé, délégué général à l’intégration africaine et représentant du ministre des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine, Mario Gomez Fernandes, représentant résident de la Cédéao au Mali, Agnès Borchers, première secrétaire de l’ambassade d’Allemagne au Mali, Moctar Diarra, président de la Jeunesse Union africaine du Mali, ainsi que plusieurs diplomates des pays de la Cédéao au Mali.

Cette session d’information sur thème : « Cédéao des peuples : paix et prospérité pour tous » s’inscrit dans une dynamique constructive afin de pallier le déficit de connaissances sur la vie de l’organisation, notamment son parcours, ses principes, les décisions et le processus d’intégration en cours dans la sous-région ouest-africaine.

Le délégué général à l’intégration africaine a expliqué que la Cédéao est une communauté de destin qui est peu connue de ses concitoyens pour lesquels elle œuvre au quotidien dans différents domaines pour le bien-être, la paix et le développement inclusif. « C’est pourquoi il est nécessaire d’informer les populations sur la Cédéao, ses principes, sa vision, ses projets et programmes en un mot sur la vie de la communauté. C’est justement ce que les organisateurs de cet atelier entendent réaliser. En effet, l’objectif à terme de la Cédéao, c’est de contribuer au progrès et au développement du continent africain. C’est ce que fait la Cédéao. Aujourd’hui, il est heureux de constater que la Cédéao est citée en Afrique parmi les bons exemples de réussite d’intégration régionale », a-t-il laissé entendre.

Le représentant résidant de la Cédéao au Mali a indiqué que la Cédéao, établie en 1975 par le Traité de Lagos, a pour objectif de promouvoir la coopération et l’intégration en vue de déboucher à terme sur l’établissement d’une union économique qui rehaussera le niveau de vie des populations, garantira et renforcera la stabilité économique et contribuera au progrès et au développement du continent africain.

« La politique de la Cédéao sur la jeunesse et son plan d’action cherchent à donner du pouvoir aux jeunes et à promouvoir leur participation à tous les niveaux de la société. Ils cherchent à assumer que tous les jeunes hommes et femmes reçoivent des opportunités susceptibles de leur permettre d’arriver à leurs pleins épanouissements, tout en tant qu’individus et acteurs dans le développement et l’intégration dans la sous-région de la Cédéao », a-t-il précisé. Il a ajouté que le programme d’action en faveur des jeunes se fonde sur une série de principes fondamentaux et de valeurs d’orientation qui ont influencé sa conception et sa direction. « Ils sont les suivants : la participation des jeunes au processus politique ainsi qu’au processus de prise de décisions dans leurs communautés ; promouvoir la notion de citoyenneté et l’intégrer les questions relatives aux jeunes en termes d’opportunité et des défis. Il porte également sur la mise en place d’un environnement propice à leur épanouissement et à l’acquisition d’aptitudes et de compétences, l’inclusion des genres, la diversité culturelle et religieuses, l’accent sur le milieu rural, la transparence, la responsabilité et l’accessibilité », a-t-il indiqué.

Pour sa part, la première secrétaire de l’ambassade d’Allemagne au Mali a félicité la représentation de la Cédéao au Mali pour avoir créé ce cadre de partage et d’échange sur la paix et la prospérité au Mali dans un contexte de conflit, voire de communication complexe. « Inspirée par notre propre exemple, l’Allemagne reste fortement convaincue de l’importance de l’intégration régionale et des relations de bon voisinage. Pour cela, nous apportons un appui technique et financier à la Cédéao. De plus, nous restons fidèles à notre soutien à la Transition malienne, parmi d’autres à travers notre projet mise en œuvre par GIZ en collaboration avec le bureau du représentant résident de la Cédéao », a-t-elle conclu.

Le président de la Jeunesse Union africaine du Mali a remercié le représentant résidant de la Cédéao au Mali et ses partenaires pour leur accompagnement dans la réalisation de cet atelier très important pour la jeunesse malienne.

Mahamadou TRAORE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite