FINANCEMENT DES DATAS CENTERS EN AFRIQUE : La société américaine « ABD Group » de Mohamed Kéïta et John Nevergole lève un fonds de 308 milliards de F CFA

16

ABD Group de notre compatriote Mohamed Kéïta (Chairman) et John Nevergole (CEO) vient de lever un fonds de 500 millions de dollars US, soit 308 milliards de F CFA pour le financement de Datas Centers dans certains pays africains. Pour ce faire, un protocole d’accord a été signé entre la société et le gouvernement de Côte d’Ivoire afin de construire des centres de données. Ce qui permettra d’améliorer l’économie numérique dans le pays. C’est l’une des retombées du deuxième Sommet USA-Afrique, qui vient de se tenir du 13 au 15 décembre 2022, à Washington, sous la conduite éclairée du président américain Joe Biden et avec une participation record de près de 50 dirigeants africains. Avec ce fonds, ABD Group entend davantage consolider ses investissements sur les marchés dynamiques du continent.

n tant que société d’investissement et de développement de projets fondée depuis 2006, ABD Group de notre compatriote Mohamed Kéita (Chairman) et son associé John Nevergole (CEO) vient de participer avec succès à la deuxième édition du Sommet Etats-Unis-Afrique sous le leadership éclairé du président américain Joe Biden. Placé sous le thème « Investir dans les infrastructures africaines », ce grand rendez-vous a réuni, du 13 au 15 décembre 2022 à Washington, près de 50 dirigeants africains et de l’Union africaine.  De l’avis de plusieurs dirigeants, ce Sommet a tenu toutes ses promesses au regard de l’impact économique et diplomatique ainsi que la haute qualité des différents participants. Il a été marqué par la signature de plusieurs accords de partenariat entre les investisseurs américains et africains.

Lors du sommet, l’administration américaine a décidé, une fois de plus, d’accompagner les investisseurs américains et africains. Une manière pour Joe Biden de rétablir désormais un contrat de confiance entre le pays qu’il dirige et ceux du continent africain.

Et ABD Group a été choisi pour participer à cette rencontre en tant que Master Sponsor au vu de ses progrès en Afrique. Ce choix n’est pas fortuit quand on sait aujourd’hui  l’expansion de ce groupe dans le développement et le financement des projets d’infrastructures sur le continent. D’ailleurs dans l’une de ses récentes parutions, nos confrères du magazine « Jeune Afrique » mettaient en lumière les perspectives d’ABD Group sur de nouveaux marchés dynamiques en particulier l’Angola, le Rwanda et la Tanzanie.

Le groupe vient de lever un fonds de 500 millions de dollars US, soit 308 milliards de F CFA, afin de financer des Datas Centers dans certains pays du continent. Pour ce faire, un protocole d’accord a été signé par le directeur général d’ABD Group, John Nevergole et le ministre de l’Economie et des Finances de la Côte d’Ivoire, Adama Coulibaly. La signature s’est déroulée lors du Forum US Africa Business en marge du sommet Etats-Unis-Afrique.

Ce financement permettra de construire des centres de données afin de contribuer à faire progresser l’économie numérique en Côte d’Ivoire.  « Sous la direction du président, du Premier ministre et de l’ensemble du gouvernement, la Côte d’Ivoire a fait de l’encouragement de la croissance du secteur privé une priorité et a créé un environnement accueillant pour les investisseurs et les entreprises », reconnait le directeur général d’ABD Group, John Nevergole, après avoir signé le protocole d’accord. Avant de rappeler que « le Groupe espère encourager les gouvernements africains à donner la priorité au développement des infrastructures numériques et à mettre en œuvre des politiques qui favorisent la croissance de l’économie numérique dans les économies émergentes ».  Pour conclure, John Nevergole de préciser : « Le gouvernement de Côte d’Ivoire a reconnu la nécessité de la croissance de l’économie numérique et s’efforce de continuer à la mettre en avant. C’est pourquoi, nous avons décidé de lancer cette initiative en Côte d’Ivoire ».

Pour la petite histoire, ABD Group est un développeur de projets ayant pris part au financement et à la réalisation de projets d’infrastructures sociales et économiques à hauteur de 2,5 milliards de dollars à travers le continent africain.

A titre de rappel, la Côte d’Ivoire est le marché principal du Groupe où il totalise un investissement de près de 800 millions de dollars dans les infrastructures diverses comme les stations d’épuration et de traitement d’eaux usées, de plateformes logistiques et industrielles, d’infrastructures scolaires, et un vaste programme de 92 hôpitaux régionaux pour 320 millions de dollars. Ce projet permet de doter toutes les grandes localités du pays d’infrastructures sanitaires et améliorant ainsi l’accès aux soins de santé de qualité pour les populations. Selon Mohamed Kéïta : « A la faveur de la confiance de nos institutions financières partenaires ainsi que des Etats, ABD Group ambitionne renforcer davantage ses investissements et sa présence en Afrique par des mécanismes de financement innovants et mieux adaptés aux marchés africains ».

Notons que les centres de données serviront à réduire le coût des données. Ce qui représente un avantage indirect mais important. Il s’agit là de la création d’emplois et surtout l’augmentation des revenus. « A l’heure actuelle, la plupart des données en Afrique sont stockées en dehors du continent. Ce qui constitue une véritable occasion manquée, en particulier pour les économies émergentes du pays qui peuvent réellement bénéficier de l’exploitation de l’économie numérique », selon les spécialistes.   

  El Hadj A.B.HAIDARA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite