DESIGNEE MARRAINE DU MOIS DE LA SOLIDARITE ET DE LA LUTTE CONTRE L’EXCLUSION : Mme Touré Lobbo Traoré, la pasionaria du social !

16

L’ex-Première Dame, Mme Touré Lobbo Traoré, qui va cornaquer les activités, est une personnalité consensuelle qui a toujours inscrit son action dans le secours à l’autre sans lésiner sur les moyens.

La solidarité au service de la paix, de la stabilité et du développement dans le Mali Kura » ! C’est le thème de la 28è édition du Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, lancée officiellement le lundi 2 octobre 2023 par le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, chef de l’Etat. Des visites des plus hautes autorités aux personnes les plus âgées du District et dans les régions ont émaillé le lancement du Mois.

Insigne honneur fait à une citoyenne d’exception : Mme Touré Lobbo Touré, veuve de l’ancien président de la République Amadou Toumani Touré (paix à son âme), est désignée Marraine nationale du Mois de la solidarité, occasion de la manifestation la plus bruyante du partage qui caractérise notre peuple.

En dépit des vicissitudes de la vie, des difficultés qui jalonnent son parcours et de l’adversité qu’il vit depuis plus d’une décennie, le Mali reste fondamentalement un pays d’accueil, d’hospitalité, de fraternité, de cousinage à plaisanterie… Toutes vertus presque innées chez nos compatriotes et que le monde entier leur envie.

En inscrivant Octobre, Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, dans l’agenda national depuis presque trois décennies, les chefs d’Etat successifs du Mali voulaient magnifier le don de soi aux autres qui fait la singularité du Malien, sans considération de son sexe, de son âge, de son ethnie, de sa religion.

Qui donc mieux que Mme Touré Lobbo Traoré a  incarné, de 2002 à 2012, ces vertus qui font la réputation du Mali de par le monde ?

En tout cas, du temps de la présidence de son défunt époux, elle a été la consolatrice attitrée de la veuve et de l’orphelin. Elle n’a eu de cesse d’essuyer les larmes des démunis. Elle a soigné sans compter les malades, redonné le sourire aux enfants à travers la Fondation pour l’Enfance, qui reste une référence nationale en matière de solidarité nationale. Bienveillance, bonté et indulgence sont décidément inscrites dans son ADN.

La tendresse au pouvoir

Le cœur toujours sur la main, le sourire aux lèvres et l’épaule consolante pour les autres à disposition à chaque instant, l’ex-Première Dame se met volontiers au service du peuple, notamment à travers la Fondation Amadou Toumani Touré qu’elle dirige avec tendresse, efficacité et efficience.

La propension de celle que les Maliens appellent affectueusement Lobbo à se mettre spontanément au service de l’autre n’est point feinte.

Sage-femme émérite, elle a aidé à donner la vie, à aimer les enfants et leurs mères, à comprendre les problèmes existentiels dans les ménages au Mali. C’est pour son penchant naturel pour les mômes et leurs mamans que l’ancien président ATT, avant son accession à la magistrature suprême le 8 juin 2002, a fondé l’Hôpital Mère-Enfant/Le Luxembourg, qui continue de prodiguer des soins de qualité aux enfants et aux Maliens tout court grâce à un plateau technique des plus élevés sur la place.

C’est dire que le choix des autorités est indiscutablement éclairé. L’on pourrait juste s’interroger sur les raisons qui faisaient que la Marraine-2023 n’était pas encore honorée à la hauteur de son humanisme sincère.

Nul doute que sa personnalité et son charisme vont irradier le présent Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, qui devrait remporter la palme du meilleur Mois tant les Maliens aiment à se mobiliser sans calcul aux côtés de Mme Touré Lobbo Traoré.

Notons que le Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, ce sont quatre semaines thématiques sous le parrainage de personnalités maliennes.

La 1ère Semaine, dédiée aux personnes âgées, a comme parrain  Toumani Sidibé, lieutenant d’artillerie à la retraite, vice-président de l’Association des anciens combattants.

La 2ème Semaine, consacrée à la femme et à l’enfant, a pour marraine Mme Bintou Founè Samaké Migan, ancienne ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille.

La 3ème Semaine a pour parrain Moumouni Diarra, ancien président de l’Union malienne des aveugles (UMAV). Elle est dédiée aux personnes vivant avec un handicap.

La 4ème Semaine, consacrée à la jeunesse, à l’emploi et à l’entrepreneuriat, a comme marraine Dr. Diallo Deïdia Mahamane Kattra, ancienne ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle.

Toutes et tous auront à cœur de faire parler… leur cœur.

                  El Hadj A.B. HAIDARA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite