EVANGELISATION ET ACTION HUMANITAIRE : L’Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers jours ouvre ses portes au Mali

124

Les responsables de l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers jours ont procédé, le jeudi 12 septembre dernier, dans un hôtel de la place, au lancement officiel des activités de leur institution religieuse. C’était en présence du représentant du ministère des Affaires religieuses et du Culte, du président de ladite église, Elder Marcus B. Nash, de Niankoro Yeah Samaké, de Moussa Sinko Coulibaly (tous anciens candidats à l’élection présidentielle de 2018) et plusieurs autres personnalités religieuses de  notre pays.

Après les différentes interventions, le président de l’Eglise de Jésus-Christ des Saints de derniers jours, Elder Marcus B. Nash, a retracé l’historique de son institution religieuse. Selon lui, celle-ci a été fondée en 1830 par Joseph Smith dans l’Etat de New York. Ainsi, dès les premiers jours, l’Eglise a suivi le commandement du Christ donné à ses disciples qui consiste à aller partout dans le monde. C’est ainsi que, dit-il, l’Eglise s’est implantée au Canada, en Grande-Bretagne, en Australie et en Europe.

A ses dires, en raison de ses origines, l’église est souvent considérée à tort comme une église américaine. « En fait, l’évangile de Jésus-Christ est pour tout le monde. Plus de la moitié de ses membres vit en dehors des Etats-Unis d’Amérique. Ses publications sont traduites dans plus de 180 langues. Partout où l’église est établie, nous appelons des membres locaux pour diriger et servir leurs assemblées sous la supervision des autorités de l’église. Nous enseignons aux membres à aimer et à servir leurs prochains, à obéir à la loi et à être des citoyens engagés dans le pays où ils vivent », a-t-il dit.

Et de poursuivre qu’en tant que chrétiens, les membres de l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers jours s’efforcent de suivre les enseignements et l’exemple de Jésus-Christ. « La croyance que Dieu est le père de tous et que son fils, Jésus-Christ est le rédempteur et le sauveur du monde est à la base de la doctrine de l’église. Les membres de l’église croient qu’en suivant les enseignements de Jésus-Christ, tout le monde peut avoir de la joie et un but dans cette vie et revenir en la présence de Dieu dans l’au-delà », a-t-il laissé entendre.

Pour Marcus B. Nash, dans le cadre des actions humanitaires, les membres de l’église essaient de suivre l’exemple du Christ en prenant soin des pauvres et des nécessiteux. A ce titre, le service humanitaire de l’église apporte l’espoir à des familles à des millions de personnes de par le monde en butte à la malade, à la pauvreté, aux guerres civiles et au désespoir. Et de préciser que l’église fournit ses services indépendamment de la race, de la nationalité ou de la religion.

« Lors des catastrophes, l’église intervient par des dons de nourriture, de vêtements et de fournitures médicales ainsi que par d’autres secours d’urgence dans toutes les régions du globe. De plus, l’église fournit des vaccins, une formation à la réanimation des nouveau-nés, des traitements ophtalmologiques et distribue des fauteuils roulants et collabore avec d’autres organismes à des projets d’alimentation en eau potable et d’autres initiatives correspondant à des besoins locaux », a-t-il renchéri.

Quant au représentant du ministre des Affaires religieuses et du Culte, il a évoqué le rôle de son département dans la promotion de la liberté d’expression et d’exercice religieux en République du Mali, conformément aux textes en vigueur. Selon lui, son département garantit la liberté d’exercice à toutes les religions sur toute l’étendue du territoire national.

Boubacar PAÏTAO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite