HAJJ : La bonne organisation du pèlerinage par le Mali inspire les musulmans du Burkina Faso

30

Une délégation de la Fédération des associations islamiques du Burkina Faso (FAIB), sous l’égide du Conseil national de suivi du pèlerinage à La Mecque (CNSPM) et la Commission technique nationale chargée du Hadj, a séjourné du 20 au 24 août dans notre pays pour une immersion en matière d’organisation du pèlerinage à La Mecque.

Sous l’autorité clairvoyante du ministre des Affaires religieuses, du Culte et des Coutumes, Dr. Mahamadou Oumar Koné, la Maison du Hadj du Mali, dirigée par Dr. Abdoul Fatah Cissé et une équipe toute dévouée à la tâche, continue de faire des émules dans les pays musulmans d’Afrique en matière d’organisation du pèlerinage à La Mecque.

Le Guichet unique, l’établissement des visas des pèlerins en toute autonomie sans l’intervention directe des partenaires saoudiens, l’organisation des voyages allers et retours dans les meilleurs délais… sont quelques-unes des innovations qui font le succès de la Maison du Hadj du Mali.

Lesdites performances ont été reconnues et saluées par le ministère saoudien du Hajj et de l’Omra et n’ont pas laissé indifférentes les missions africaines au Hajj. Ainsi, le Burkina Faso, en quête de perfectionnement, a pris son bâton de pèlerin pour sillonner différents pays en vue de partager leurs expériences afin d’en tirer le meilleur profit.

« Malgré les améliorations constatées d’année en année, l’organisation du pèlerinage au Burkina Faso n’a pas atteint le summum de ce que les Burkinabé sont en droit d’attendre », notait déjà la correspondance du président du présidium de la Fédération des associations islamiques du Burkina Faso objet de la visite de travail et de courtoisie au ministre Mahamadou Oumar Koné.

La délégation burkinabé, comprenant six (6) personnes conduites par El hadj Oumarou Zoungrana, a ainsi pu prendre contact avec les structures chargées de l’organisation du Hadj au Mali ; échanger sur le modèle d’organisation du Hadj ; disposer de la documentation pouvant aider à l’amélioration de l’organisation du pèlerinage à La Mecque au Burkina Faso ; échanger sur la création d’un cadre de collaboration permanente, etc. Après cinq jours d’intenses activités, la délégation burkinabé est retournée satisfaite de la moisson.

Pour mémoire, du 10 juin au 16 juillet 2023, la Maison du Hadj a conduit la délégation malienne au Hajj composée de plus de 2000 pèlerins, invités et délégués sur un quota de 13 000 pèlerins environ.

La campagne malienne 2023 s’est globalement bien déroulée, sans incident majeur. Le professionnalisme de la Maison du Hadj a été une fois de plus magnifié par les autorités saoudiennes à travers des lettres de félicitations adressées au ministre des Affaires religieuses, du Culte et des Coutumes et/ou des distinctions remises sur place au directeur général de la Maison du Hadj, Délégué général au Hadj.

Toutes choses qui ont suscité l’admiration de plusieurs délégations présentes, qui voudraient dorénavant s’inspirer du modèle malien au grand bonheur des musulmans de leurs pays respectifs.

CC/MDH

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite