Recettes fiscales 2022 : La belle moisson des impôts malgré le contexte de crise

48

En termes de mobilisations des recettes pour le compte du budget national, les impôts viennent depuis des années en peloton de tête comme ce fut le cas  en fin décembre 2022  où, à l’heure du bilan,  la Direction Générale des Impôts (DGI) a mobilisé 995,745 milliards de FCFA, sur un objectif annuel révisé de 986,940 milliards de F CFA, soit un taux de réalisation de 100,89%.

Les résultats réalisés  l’année dernière par la Direction générale des impôts à savoir un taux de mobilisation des recettes jusqu’à hauteur de 100,89 % soit 995,745 milliards de FCFA, sur un objectif annuel révisé de 986,940 milliards de francs CFA peuvent être considérés comme une véritable prouesse. Car, ils ont été obtenus dans un contexte fortement marqué par les effets de l’embargo sous régional et de la crise sanitaire liée au COVID-19. Cette situation a négativement influé sur l’activité économique du pays et entravé les échanges commerciaux.

C’est pourquoi, les prévisions initiales de la Direction générale des impôts  qui étaient de 1061,937 milliards de F CFA, ont été ramenées à 986,940 milliards de F CFA dans la loi de finances rectificative de 2022. Heureusement, au bout d’efforts consentis tout au long de l’année, l’administration fiscale a pu réaliser, voire dépasser, les objectifs de recettes fixés par les plus hautes autorités.

Selon plusieurs sources concordantes, cette performance est tirée, en grande partie, par les impôts indirects avec un taux de réalisation de 104,42% avec plus de 367 milliards F CFA. Ce n’est pas tout, il faut ajouter la bonne tenue de la TVA (109,02%) soit 206 milliards F CFA, à l’apurement des restes à recouvrer (RAR). Quant à l’impôt indirect, le taux de recouvrement réalisé en 2022 est de 98,84 % soit plus de 596 milliards F CFA sur une prévision de plus de 603 milliards F CFA. Aussi, il est à noter que  des efforts importants ont été déployés en matière de gestion des restes à recouvrer (RAR) au cours de l’exercice 2022. Il s’agit notamment du renforcement en moyens matériels et financiers des structures en charge du recouvrement, de l’opérationnalisation de la Cellule d’Appui au Recouvrement et de la mise en place de trois brigades spéciales chargées de l’apurement des RAR.

Les Droits d’Enregistrement et de timbre ont aussi connu un dépassement de 206 millions de FCFA par rapport à leurs prévisions fixées à 31,003 milliards de FCFA, soit un taux de réalisation de 100,66%.

A rappeler que les prévisions de recettes pour 2023 s’élèvent à 1.166, 775 milliards de F CFA. En clair, au regard du résultat enregistré l’année dernière par les hommes du Directeur général des Impôts Mathias Konaté, tout  porte à croire que cet objectif sera certainement à leur  portée en 2023.                                                                                                 

Kassoum THERA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite