COMMISSARIAT DE POLICE DU 6EME ARRONDISSEMENT: Le braquage d’une boutique de vente de chicha à Djelibougou déjoué

28

Le scénario que nous allons vous livrer est digne d’un vrai film hollywoodien. En effet, plusieurs hommes cagoulés munis d’armes de guerre notamment des Pistolets automatiques (PA) et de Pistolets mitrailleurs (PM) ont pris d’assaut un magasin de vente de chicha à Djelibougou non loin de l’Ecole Kalanso, un lieu très prisé par des jeunes fortunés de la capitale en mettant tous les occupants à plat ventre.

u moment où ils s’apprêtaient à les dépouiller de tous leurs biens, ils ont été surpris par une équipe de patrouille du Commissariat de police du 6ème arrondissement dirigé par le commissaire divisionnaire de police Oumar Dembélé. Selon des indiscrétions, dans la nuit du 24 au 25 juillet 2021 aux environs de 04 heures du matin, sur la base d’une dénonciation d’un citoyen relative à un braquage en cours d’une boutique de vente de chicha à Djelibougou, non loin de l’Ecole Kalanso, une patrouille du Commissariat de police du 6ème arrondissement qui était dans les parages s’est immédiatement rendue sur les lieux sur instruction du commissaire divisionnaire de police, Oumar Dembélé. 

Sur place, la scène était digne d’un véritable film hollywoodien. Au regard de l’arsenal militaire des assaillants, l’équipe de patrouille a demandé et obtenu un renfort de la Brigade de Recherche (BR). La promptitude avec laquelle le renfort est arrivé a certainement surpris les assaillants qui ne s’attendaient pas à cela.

Ainsi, sentant l’étau se resserrer autour d’eux, les assaillants ont essayé de prendre la clé des champs. Dans cette tentative de fuite, l’engin (moto) d’un groupe de bandits a percuté une voiture. Ainsi, ceux-ci ont été arrêtés et dans leur chute certains ont été grièvement blessés.

Dans leur fuite, ils ont abandonné sur place plusieurs armes et munitions, notamment un pistolet mitrailleur (PM) avec un chargeur garni de neuf cartouches, un pistolet automatique (PA) de fabrication artisanale améliorée avec chargeur déjà vide ; deux motos, quatre téléphones portables (dont deux de marque Iphone) ainsi que les butins qu’ils avaient pris sur les occupants de la boutique (argent, téléphones portables et objets de valeur).

Selon nos sources, les deux assaillants blessés lors de leur tentative de fuite ont été transportés à l’hôpital Gabriel Touré où l’un a succombé à ses blessures. Quant au second, il a été amputé de sa jambe gauche. Notons que les investigations sont en cours afin de mettre le grappin sur tous les autres membres de commando qui ont pu s’échapper.                                                                                           Boubacar PAÏTAO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite