- Publicité-

TOURNOI SPORTIF DU MALI POUR LA PAIXET LA COHESION SOCIALE : L’événement est prévu du 05 au 12 mars prochain à Gao

33

Le ministère de la Jeunesse et des Sports a organisé, le jeudi 28 janvier dernier, au siège du département, une conférence de presse pour parler de la première édition du tournoi sportif du Mali pour la paix et la cohésion sociale, prévu du 05 au 12 mars prochain à Gao. L’objectif de ce tournoi est de consolider la confiance entre les jeunes du Mali par le sport.

La conférence de presse était animée par Mossa Ag Attaher, ministre de la Jeunesse et des Sports, en présence de Diakaridia Diakité, président de la Commission d’organisation dudit tournoi, d’Aliou Maiga, directeur national des Sports et de l’Éducation physique, ainsi que de plusieurs membres de son Cabinet.

Pour consolider la confiance entre les jeunes du Mali par le biais du sport, le gouvernement du Mali, à travers le ministère de la Jeunesse et des Sports, organisera du 05 au 12 mars prochain ce tournoi sportif du Mali pour la paix et la cohésion sociale à Gao. Les activités de cette première édition se dérouleront dans deux disciplines sportives, à savoir le football pour les garçons et le basketball pour les dames, toutes catégories confondues.

Selon le ministre de la Jeunesse et des Sports, cette activité sportive placée sous la haute présidence du vice-président de la Transition, le colonel Assimi Goita. « La semaine sportive nationale rassemblera les jeunes de toutes les régions du Mali, du nord au sud et le centre à savoir Kidal, Tombouctou, Gao, Mopti, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Kayes, Bamako et les équipes de l’Union sportive des forces armées et de sécurité (Usfas). Chaque région viendra dans la cité des Askia avec une délégation de cinquante personnes prêtes pour la compétition », a précisé le Ministre.

Il  a ajouté que le tournoi vise également à contribuer au renforcement du tissu social et à la consolidation de la paix en vue de la restauration de l’espoir chez les jeunes du Mali. « De façon spécifique, il permettra de promouvoir la paix et la cohésion sociale par le sport ; impliquer les acteurs de la société civile, les collectivités locales, les élus locaux dans la relance des activités sportives et de jeunesse, notamment favoriser une rencontre sportive en vue de renforcer l’unité nationale, promouvoir la citoyenneté, le développement participatif, l’esprit de tolérance, la prévention de l’extrémisme violent, à travers des conférences et ateliers en marge du tournoi et relancer les activités sportives et de jeunesse sur l’ensemble du territoire », a-t-il laissé entendre.

Parallèlement à ces activités dans les disciplines retenues, une discipline traditionnelle, comme la course des chevaux et chameaux, sera aussi organisée.

            Mahamadou TRAORE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite