ICHAKA DIAKITé, NOUVEAU PRESIDENT DE L’UNION SPORTIVE DE BOUGOUNI: « Notre première ambition est la remontée rapide dans l’élite du football »

41

Ichaka Diakité, l’actuel président de la Commission Marketing, Sponsoring et Télévision de la Fédération malienne de football, a été élu le samedi 19 février dernier à la tête de l’Union Sportive de Bougouni, un club de deuxième division. Quelques jours après son élection, il nous a accordé une interview exclusive, dans laquelle il parle de son élection, les ambitions qu’il nourrit pour le club et a profité de l’occasion pour lancer des messages à l’endroit des supporters de l’US Bougouni.

Ajourd’hui-Mali : Vous-venez d’être élu président de l’US Bougouni. Quels sentiments vous animent-ils après cette marque de confiance ?

Ichaka Diakité : Aujourd’hui, c’est un sentiment de fierté, de joie et de reconnaissance qui m’anime, d’abord à l’endroit du public sportif de Bougouni et à tous les autres membres du Comité Exécutif de l’Union Sportive de Bougouni. Je peux vous dire qu’aujourd’hui je suis fier, en tant que fils de Bougouni, que tout ce beau monde ait eu confiance à ma modeste personne pour me confier la destinée de l’US Bougouni qui est en deuxième division cette année. Certes, les défis sont énormes, mais avec l’aide du Dieu et de personnes de bonne volonté nous espérons les relever.  

Est-ce à votre demande ou sur proposition des populations de Bougouni que la gestion du club vous a été confiée ?

Vous savez, depuis plusieurs années déjà, le public sportif de Bougouni m’avait sollicité pour prendre les rênes de l’équipe. Mais à l’époque, le problème de santé et autres ont fait que je n’avais pas pu venir. Cependant, je suis à côté de cette équipe depuis plus de dix ans parce que l’Union Sportive de Bougouni (US Bougouni) est la fusion de trois grands clubs de la ville de Bougouni dont le Banimonotié que tout le monde connaissait.

En 2012, nous avons eu à remporter la Coupe du Mali de football en tant que le seul club du cercle et en deuxième division pour la première dans l’histoire du Mali. C’est pour dire que j’ai toujours été à côté de l’équipe. Ensuite, j’ai intégré le comité directeur de l’équipe comme deuxième vice-président et ensuite premier vice-président. Dieu faisant bien les choses, c’est cette année que j’ai accepté les défis que nous proposaient les populations, les autorités coutumières, administratives et plusieurs autres observateurs du football de la région de Bougouni. En plus de cela, c’était également une ambition personnelle parce que lorsque que vous avez eu à occuper certaines postes au sein d’une structure, il va de soi que vous nourrissez de l’ambition d’être président de cette structure. C’est pour vous dire que j’ai cherché à être le président de cette équipe et les gens m’ont aidé à l’avoir aujourd’hui. Et je le prends humblement comme étant la suite logique de notre parcours au sein de l’Union Sportive de Bougouni.         

Quelles sont les ambitions que vous nourrissez pour l’US Bougouni, maintenant que vous en êtes le président ?

Vous savez, nous avons de grandes ambitions pour l’Union Sportive de Bougouni. D’abord, nous avons mis en place le Comité exécutif de l’équipe et nous allons effectuer bientôt notre première réunion. Ensuite, nous allons présenter les membres du Comité exécutif qui sont au nombre de 21 personnes à la population.

Maintenant, notre première ambition est la remontée rapide de l’US Bougouni dans l’élite du football. Je l’ai dit à l’entame de mes propos, que nous sommes en deuxième division et nous ne sommes pas à notre place. Cette année, nous nous sommes donné les moyens pour mettre en place un nouvel encadrement technique avec de nouveaux joueurs aguerris et nous avons commencé le travail dès le mois d’octobre. Déjà, le nouvel entraîneur et son équipe sont en train de faire du bon travail parce que nous avons fait plusieurs matches amicaux. Nous prions le Bon Dieu pour que cette montée en première division que nous chercherons soit la plus rapide.  En plus de cela, nous nous sommes donné comme ambition aussi de chercher un siège proprement dit à l’US Bougouni parce que durant toutes ces années l’équipe n’avait pas de siège.

L’une de nos ambitions est de chercher un terrain propre à l’équipe parce qu’actuellement nous nous entraînons sur un terrain communal et cela appartient à toute la ville. Mais si nous avons notre propre terrain, cela peut être un atout pour l’équipe. Aujourd’hui, avoir son propre terrain fait partie des critères de professionnalisme parce que bientôt les textes de la ligue professionnelle vont surement être adoptés par la Fédération malienne de football. Nous avons également l’ambition de trouver un bus pour le club pour que cette équipe soit dans l’élite du football et qu’elle y soit de manière pérenne et non que nous ne fassions le système de l’ascenseur, c’est-à-dire montée-descente.      

Avez-vous les moyens de réaliser vos ambitions ?

Avec notre expérience au niveau de certaines structures comme la Fédération malienne de football et avec notre approche auprès de certains grands clubs et de certains présidents à travers l’Afrique et le monde, je pense que cette petite expérience peut nous aider à faire quelque chose pour l’US Bougouni. Un club de football ne peut pas uniquement reposer sur un président où sur une ou deux personnes. C’est pour dire que personne ne peut financer totalement un club, il faut des partenaires.

Déjà, nous avons quelques-uns qui se sont manifestés, notamment Tula Groupe International et d’autres. Ces partenariats vont nous permettre d’atteindre les premiers objectifs, ensuite les autres viendront parce que nous voudrions, d’ici quatre ans, montrer quelque chose de concret aux populations de Bougouni. Nous avons un autre atout, c’est d’être membre de la commission Marketing et Sponsoring et Télévision de la Fédération malienne de football et de mettre notre expérience au profit du mouvement sportif de la région de Bougouni.  

Si vous avez un message à l’endroit des supporters de l’US Bougouni. Lequel serait-il ?

C’est le Fair-play comme toujours parce que les supporters de l’Union Sportive de Bougouni font partie des supporters au monde qui mettent la main à la poche pour accompagner l’équipe. Ils sont avec l’équipe jour et nuit et ils se déplacent avec leur propre charge afin d’aller supporter le club partout où l’équipe joue au Mali. Je profite de votre interview pour vraiment saluer ces supporters de Bougouni. Pas seulement les supporters, mais les sympathisants parce que tout le monde, sans exception, aime l’US Bougouni parce que ce club est pour toute la région de Bougouni. Un exemple : le jour de l’Assemblée générale où notre bureau a été mis en place, il y avait toutes les sensibilités, notamment la chefferie traditionnelle, les autorités administratives, les supporters, etc. Cela montre à suffisance que tout le monde s’intéresse au club.

Vous savez, Bougouni a eu beaucoup de grands joueurs qui ont évolué au sein de l’équipe nationale de football du Mali, à savoir UTA, Dassas, Issa Kolon Coulibaly et autres. Les vétérans du club et les membres du nouveau bureau vont donner la main afin d’atteindre l’objectif commun qui est la montée en première division.

  Réalisé par Mahamadou TRAORE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite