- Publicité-

CENTRE HOSPITALIER MERE-ENFANT LE LUXEMBOURG : 134 interventions chirurgicales sur le cœur et 46 examens de Cathétérisme cardiaque en 2019

24

2019 a été une année de succès pour le Centre Hospitalier Mère-Enfant Le Luxembourg. Cet établissement sanitaire a réalisé 134 interventions chirurgicales sur le cœur et 46 examens de Cathétérisme cardiaque, selon le directeur général de l’Hôpital, Professeur Mamadou Diarra. 

rofitant de l’inauguration de l’Unité de Cathétérisme et du Centre d’hémodialyse, le 14 février dernier, le directeur général de l’Hôpital Mère-Enfant Le Luxembourg, Professeur Mamadou Bocary Diarra, a fait le bilan de l’exercice 2019, qui coïncidait avec les 20 ans de l’hôpital. « Vingt ans d’exercice, c’est l’âge de la raison et de la maturité », dira-t-il.

Ainsi, le Centre hospitalier Mère-Enfant a réalisé en 129 994 consultations en 2019, 3 208 interventions chirurgicales toutes spécialités et 34 055 examens d’imagerie médicale. Ce n’est pas tout ! L’Hôpital a également réalisé 11 271 examens d’exploration fonctionnelle et 94 354 examens de laboratoire. Sans oublier 134 interventions chirurgicales sur le cœur et 46 examens de Cathétérisme cardiaque.

Ces résultats prouvent à suffisance que l’Hôpital Mère-Enfant demeure l’une des structures sanitaires les plus fréquentées au Mali.

En tout cas, faire de l’Hôpital Mère-Enfant « Le Luxembourg » une structure sanitaire de référence au Mali et en Afrique, c’est l’ambition du président de la Fondation Pour l’Enfance, Amadou Toumani Touré, ancien président de la République. Cet établissement sanitaire continue de faire la fierté du Mali.

« Il me plaît de saluer l’intérêt tout particulier du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta et l’attention qu’il porte au renforcement du lien entre l’Etat et le Centre Hospitalier Mère-Enfant Le Luxembourg. Notre partenariat avec l’Etat du Mali s’exécute à travers deux conventions nous liant respectivement au Ministère de la Santé et à l’Institut national de prévoyance sociale dont je salue la présence de la directrice générale, ma sœur Zamilatou Cissé.

Je ne résiste pas à l’envie de répéter le proverbe chinois que j’avais partagé avec l’assistance à l’inauguration de l’Unité de chirurgie cardio-pédiatrique André Festoc et disant ceci : « Plutôt que de maudire l’obscurité, il faut allumer une bougie ! ». Nous venons encore d’allumer une bougie. Sachons entretenir la flamme », disait ATT après l’inauguration du Centre de Cathétérisme cardiaque et du Centre d’hémodialyse.    

               El Hadj A.B. HAIDARA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite