- Publicité-

BANQUE DE DEVELOPPEMENT DU MALI (BDM-SA) :Ibrahima Ndiaye succède à Bréhima Amadou Haïdara

27

Ibrahima Ndiaye, l’homme sur lequel le conseil d’administration a porté son choix, le samedi 27 novembre 2021 pour occuper la fonction d’administrateur-directeur général de la BDM-SA n’est pas un inconnu dans cette institution financière.  Ibrahima Ndiaye est un pur produit de la BDM-SA. Il totalise 25 ans au compte de la Banque malienne de crédits et dépôts (BMCD) et de la Banque de développement du Mali (après la privatisation de la BMCD).

e nouvel administrateur-directeur général de la BDM-SA est aussi et surtout un pur produit de l’école malienne. Après avoir réussi avec brio son bac en série Mathématiques Technique Economie (MTE) au lycée Technique de Bamako en 1990, il a entamé des études de gestion à l’Ecole nationale d’administration (ENA) de Bamako et sort major de sa promotion avec la mention bien, en 1995.

Il a aussitôt entamé sa carrière professionnelle dans un cabinet d’audit et d’expertise comptable avant d’être recruté sur titre, un an après comme cadre à la BMCD en 1996. Grâce à son sérieux, sa compétence et sa rigueur au travail, il gravit rapidement les échelons pour se retrouver en 1999 auditeur interne senior puis directeur adjoint des opérations financières et cumulativement chef comptable en 2000.

Au plan de la formation professionnelle, le nouvel administrateur-directeur général de la BDM-SA est diplômé de l’Institut technique de banque (ITB de Paris) dont il a été major de la promotion 2000 sur l’ensemble des pays membres de l’Uémoa en plus de la Guinée et de la Mauritanie, après trois années de formation.

Une année plus tard (en 2001), M. Ndiaye est confirmé directeur des opérations financières de la BMCD. Après la fusion de la BDM-SA et de la BMCD, il a été promu en 2002 au rang de directeur de la comptabilité et de la trésorerie de la nouvelle entité BDM-SA. Trois ans après (en 2005), il accède à la fonction d’adjoint au responsable du Pôle financier et juridique, cumulativement il est resté directeur de la comptabilité et de la trésorerie jusqu’en 2011.

 A cette date, Ibrahima Ndiaye a été nommé contrôleur général de la BDM-SA, poste rattaché au président-directeur général. C’est à ce titre qu’il a piloté les dossiers d’agrément et contribué à l’implantation des filiales BDM-France, Banque de l’Union-Côte d’ivoire (BDU-CI) et Banque de l’Union-Burkina Faso (BDU-BF). Cette mission accomplie, le choix s’est porté sur lui en 2015 comme directeur général de la BDU-CI.

Trois ans plus tard (en janvier 2018), retour à Bamako pour occuper la fonction de directeur général adjoint de la BDM-SA. A ce titre, il a été pendant 4 ans le plus proche collaborateur de l’administrateur-directeur général sortant, Bréhima Amadou Haïdara.

Ensemble, avec les orientations du conseil d’administration et l’appui de l’encadrement supérieur et du personnel de la banque, ils ont mis en place des stratégies, des projets et des reformes qui ont contribué à consolider les bases de la BDM-SA comme banque leader au Mali et en Afrique.

Il faut aussi noter que M. Ndiaye a obtenu en février 2015 le certificat de l’Agence de transfert de technologie financière (ATTF) du Luxembourg sur la gouvernance et la conformité. En septembre 2015, il a décroché le certificat HEC-Paris sur le parcours de management général.

Il a également à son actif un Certificat d’enseignement supérieur des affaires (Cesa) de HEC-Paris sur le management des activités bancaires.

Il maitrise l’informatique, parle le français et un peu l’anglais. Ses loisirs pour ses rares temps libres sont le sport en général et la lecture.

Socialement, le nouveau patron de la BDM-SA est un esprit brillant, pétri de talent, d’une grande humilité, courtois et travailleur. Des qualités humaines qui lui valent l’estime et le respect de l’ensemble de ses collaborateurs.                       Source BDM-SA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite