- Publicité-

MAMOU DOUKOURE, OPERATRICE ECONOMIQUE PERSISTE ET SIGNE : « Je n’ai jamais été impliquée dans le pillage de la Bceao par les rebelles. Blaise Compaoré et Chantal n’ont rien à voir avec ma fortune »

15

L’opératrice économique évoluant dans le domaine des hydrocarbures, Mamou Doukouré, dit n’avoir jamais été impliquée dans l’affaire du pillage de la Bceao par les rebelles ivoiriens, comme l’a souligné le journaliste Alain Doh dont une partie de l’article a été reprise dans notre article « Hydrocarbures : Qui se cache derrière la compagnie Douk’Oil » du 6 août 2021. Elle précise aussi que Blaise et Chantal Compaoré n’ont rien à voir avec sa fortune. 

‘opératrice économique Mamou Doukouré a été très surprise de voir son nom dans notre article intitulé « Hydrocarbures : Qui se cache derrière la compagnie Douk’Oil ? » paru dans le numéro 275 du vendredi 6 août 2021. Dans cet article, nous avons publié une partie de l’article du journaliste Alain Doh Bi dans un scandale intitulé : « Chute de Blaise Compaoré : 720 millions F CFA, butin du pillage de la Bcéao par les rebelles ivoiriens, découverts au Burkina »,  il y a quelques années.

Dans cet article, il est bien précisé : « Dans les locaux de la Société de Mamou Doukouré, proche de l’ex-président Blaise Compaoré et de sa femme Chantal Compaoré, les manifestants découvrent plusieurs sacs remplis de billets de banque inutilisables parce que marqués, butin des pillages le 24 septembre 2003 des agences locales de Bouaké, Korhogo et Man de la Bcéao lors de la crise ivoirienne, par les rebelles de Ouattara. La valeur de ces billets de banque serait estimée à plus de 720 millions FCFA, soit plus de 1,5 million de dollars US ».

Depuis Lomé où elle séjourne, l’opératrice économique Mamou Doukouré a tenu à porter des éclaircissements à ses accusations. « Je n’ai jamais été impliquée dans le pillage de la Bceao par les rebelles ivoiriens. Je fais mon travail correctement en tant qu’opératrice économique. Dieu merci, je n’ai eu aucun problème dans le cadre de mon travail. Les gens me respectent beaucoup dans le cadre de mon travail. C’est tout ! » nous a confié Mamou Doukouré. Avant de préciser : « J’ai gagné mon argent par la sueur de mon front. Donc, Blaise ou Chantal Compaoré n’ont rien à voir avec mon travail. Et je continuerai à travailler davantage ».   

Notons que Mamou Doukouré est réputée être une brave femme qui intervient dans le monde des affaires. Aujourd’hui, elle fait partie des femmes d’affaires qui contribuent beaucoup à l’économie nationale au Mali et au Burkina Faso.

Mamou Doukouré est aussi dans l’humanitaire. Elle fait beaucoup pour ses proches et vient en aide aux couches défavorisées. Dans le cadre de la lutte contre la maladie à coronavirus ou Covid-19, elle a fait un don de 100 millions de FCFA en mars 2020 pour soutenir le Comité national du Burkina Faso.                            El Hadj A.B. HAIDARA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite