Pyramide du Souvenir : Une exposition-photos en hommage aux pionniers de la nation

167

La Pyramide du Souvenir du Mali abrite depuis jeudi 20 décembre 2019 une exposition photographique des semaines de la jeunesse et des biennales artistiques et cultures des première et deuxième républiques. Une initiative qui vise à rendre un vibrant hommage aux pionniers de notre pays et de l’Afrique.    

Dans sa mission de préservation du souvenir et de revitalisation de la mémoire collective, la Pyramide Souvenir organise une exposition photographique dans ses locaux sur les semaines de la jeunesse et des biennales artistiques et cultures des première et deuxième républiques avec comme thème : « Acteurs des Semaines et des Biennales, Que sont-ils devenus ? ». Le vernissage de ladite exposition s’est tenu le 20 décembre 2019 sous la présidence de la ministre de la culture. La  cérémonie a réuni plusieurs acteurs du monde de la culture malienne.

Cette intuitive de la Pyramide du Souvenir s’inscrit dans la droite ligne de la 12e édition de Biennale Africaine de la photographie qui se tient dans notre pays. Cette exposition est donc une occasion rêvée pour faire revivre les temps forts des semaines et des biennales qui ont été marqués par des dramaturges, chorégraphes, compositeurs d’œuvres lyriques, comédiens, chefs d’orchestres et chanteurs en chœur ou en solo pendant des années. ‘’Si les Semaines de la jeunesse sous la première république et les Biennales artistiques culturelles n’avaient pas existé, il aurait fallu les inventer, tant ces rassemblements populaires de jeunes venus de toutes les régions du pays, ont longtemps fait notre fierté nationale aux yeux de l’Afrique et du monde’’ explique Fadima Coulibaly, Directrice de la Pyramide du Souvenir.

A ses dires, les pères de l’indépendance du Mali et les gouvernements qui se sont succédés à la tête du pays avaient vu juste en offrant une opportunité à la jeunesse pour poser les problèmes susceptibles d’entraver la marche vers le progrès social. Pour elle, ‘’ce fut une belle occasion pour des milliers de jeunes, engagés ou en quête de renom dans les arts chorégraphiques, les arts lyriques et les arts dramatiques de faire leurs premières armes sur les planches et les tréteaux dressés dans les stades et sous les chapiteaux’’

De son côté, le chef de cabinet du ministre de la culture, Almamy Koureichi estime que ‘’Ces rencontres, au moment de brassage de la jeunesse malienne, avait pour but de restaurer et de réaffirmer l’identité culturelle face à l’acculturation vécue durant la période coloniale et la valorisation de notre riche patrimoine culturel’’. Pour lui, il s’agissait d’insuffler un nouvel élan culturel pour ancrer notre jeunesse dans nos valeurs sociales, morales et philosophiques. ‘’Cette exposition est un clin d’œil et un moment de reconnaissance à tous les acteurs des premières générations de ces rencontres’’ ajoute-t-il.

Youssouf Koné

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite