FESTIVAL DES ARTS DE LA RUE D’ASSAINIE, 2E EDITION: Les initiateurs font le point sur l’organisation

133

En prélude de la 2e édition du Festival des Arts de la Rue d’Assainie (Fara), prévue du 4 au 24 novembre à Assainie (Côte d’Ivoire), les initiateurs dudit festival ont dévoilé, le jeudi 17 octobre dernier à la faveur d’une conférence de presse, les activités phares et les objectifs du festival.  

Organisée par la Fondation « La maison de l’artiste » en collaboration avec 5 mondes Gallery, la 2e édition du Fara est un grand évènement culturel qui regroupera une vingtaine d’artistes-peintres qui viendront de dix (10) pays européens et africains dont le Mali qui sera représenté par le jeune peintre Famakan Magassa cofondateur du collectif Sanou’Art. A environ deux semaines du rendez-vous, les organisateurs ont organisé, le jeudi 17 octobre dernier, une conférence de presse à l’institut français Côte d’Ivoire à Abidjan Plateau pour faire le point sur l’organisation, les activités phares, ainsi que les objectifs du Fara. La conférence était animée par le directeur de la Fondation « La maison de l’artiste », Koné Issa alias Sapero ; Joelle Sylvestre l’une des initiatrices et le directeur de 5 mondes Gallery, Floréal Duran. 

Selon le directeur de la Fondation « La maison de l’artiste », Koné Issa alias Sapero, cette 2e édition du Fara se déroulera autour de trois activités majeures, à savoir la semaine de la peinture dans les rues, les arts de la rue et les attractions culturelles. Un atelier Jeunesse, une exposition des œuvres créées en résidence, une conférence sous le thème : « Le marché de l’art visuel en Afrique », une table ronde avec pour thème : « Art, vecteur d’humanisme », seront au programme.  

A l’en croire, cette 2e édition du Fara verra également la mise en place d’un village gastronomique en bordure de mer.  L’une des grandes surprises de cette 2e édition, selon les organisateurs, sera le concert qui se tiendra durant 3 jours. Un moment qui ravira sans doute les festivaliers à travers des soirées rythmées par de grands concerts sur la plage.

Interrogé sur les raisons qui ont motivé le choix de son partenaire avec cette 2e édition du Fara, le directeur de 5 mondes Gallery, Floréal Durand, dit être attiré par le caractère humain de l’initiative. « Si nous avons accepté d’être partenaire avec le Fara, c’est déjà parce qu’il y a eu à l’origine une belle rencontre avec deux personnes qui ont un projet auquel j’ai tout de suite adhéré. Ils mettent l’humain au centre du projet. Nous nous sommes reconnus un petit peu dans les valeurs que porte le Fara », a-il confié à nos confères de 100 pour 100 culture.  

Parlant des objectifs du Fara, l’artiste Sapero dira que : « Le Fara vise à redynamiser le secteur touristique en Côte d’Ivoire et en particulier à Assinie, une zone qui autrefois était une zone touristique apportant des devises au pays ». Toujours selon lui, le Fara a pour objectif également de permettre à l’homme de venir à la rencontre de l’homme, permettre à l’homme de venir à la découverte et surtout permettre aux artistes visuels de vivre décemment de leur métier. 

Youssouf KONE 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite